Bleach-rpg

Un ancien forum RPG où seuls les anciens membres peuvent encore poster
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mission dans un monde inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mission dans un monde inconnu   Dim 22 Juin - 21:35

Mission

*Où suis-je ? Dans quoi ais-je encore mis les pieds ?*

J'ouvris doucement les yeux... Un grand chateau se dressait devant moi, le ciel était noir, sans lune et aucun nuages. Une impression de terreur se dégageait du sombre chateau qui se dessait davant moi. Je me releva et observa un peut mieu cet immense batiment fait de pierres grises. Aucune préscence n'était observable, mais pourtant l'impression que j'était observer restait et elle s'emmanait de ce mystérieux chateau. Je m'approcha de la gigantesque porte haute de plusieurs dizaines de mètre, elle était ouverte et donnait accès à une grande cour pavée avec, en son centre une fontaine, dont aucune goute d'eau ne s'échappait. Je regarda autour de moi, les murailles se dressaient de chaque côté, aussi haute que la porte que je venais de franchir. Je m'avanca jusqu'au milieu de la place, au niveau de la fontaine, la place était déserte, aucun bruit, aucun son, rien... La sensation d'oppression devenait presque insoutenable et s'obstinait à me poursuivre où que j'aille. Je resta calme du mieux que je le pus, et après avoir inspecter la cour dans ses moindres recoins, je me tourna vers l'immense tour qui se trouvait à l'autre bout de la place, la porte de celle-ci était aussi ouverte et je ne pouvais distinguer se qui se trouvait à l'intérieur de là où je me trouvais. Je n'avais d'autre choix que de m'y aventurer, de plus, plus je m'en rapprochait, plus la sentation d'être observer devenait forte. Si quelqu'un m'épiait, sa ne pouvait venir que de l'intérieur de cette tour , de pierre, elle aussi.

Je m'approcha de la porte qui était ouverte. Je jetta un regard à l'intérieur, le noir total, pas une lumière ne semblait éclairé ce lieu sinistre. Je fouilla quelques instants dans mon petit sac qui se trouvait sous mon grand manteau. J'en sortis une fusée éclairante, j'en gardais toujours un bon stock pour les situations comme celle-ci. Je l'alluma et une vive lumière rouge jaillit, je pouvais maintenant entrer. A l'intérieur, un grand couloir dont je ne voyais pas encore le bout, étant donner qu'il n'y avait pas d'autre route possible à part de rebrousser chemin, je m'engoufra dans le sinistre couloir. Il n'était pas si long qu'au premier regard, car à peine avais-je fais quelques pas que la porte se ferma brusquement et le sol commenca à s'éffondrer. Je fis la seule chose à faire, je courru le plus vite possible pour ne pas finir dans les abysses de ce mystérieux endroit. Le sol commenca à se dérober sous mes pieds, mais heureusement le bout du couloir commenca à se profiler. Deux chemin possible, les deux en escaliers, l'un montant l'autre qui descendait. Je n'avais jamais été attirer par les sous-sol donc le choix fu rapidemment fait, je commenca à grimper les escaliers quatre à quatre. Heureusement pour moi, les escaliers ne cédaient pas à ce poid invisible qui avait détruit le sol du précédent couloir. Je recommenca à gravir les escaliers plus lentement. Je ne pouvais maintenant plus sortir, je devais continuer, jusqu'à trouver quelque chose, ou quelqu'un...

Après avoir escalader le grand escalier, j'atteignis une porte, un peu plus grande que moi, faite en bois et en fer, elle avait une poignée. Craignant un nouveau piège vicieux, je tourna la petite poignée métallique très lentement, guettant le moindre petit bruit qui pourrais prédir un quelconque piège meurtrier. Après avoir fais trois quart de tour avec la poignée, un léger clic se fit entendre, n'attendant pas la suite, j'ouvris brusquement le porte et me colla contre le mur avec la porte comme protection. Une grosse vague de feu jaillit du mur qui se trouvait en face de la porte, même si je n'en était sûr qu'à moitié étant donner que j'étais cacher derrière la porte. Après avoir attendu quelques minutes pour être sûr que tout était bien passer, je sortis doucement et prudemment de ma cachette, un mur se trouvait bien en face de la porte, le feu à du jaillir d'une gargouille de pierre positionner parfaitement pour que la boule de feu puisse immoler le premier venu. Je passa la porte et celle-ci se referma derrière moi comme je m'y attendais. Etrangement, je n'avais plus l'impression d'être épier... Ma fusée éclairante commencait à dépérir et sa lumière était de plus en plus faible, j'en sortis donc une seconde, après celle que je venais de sortir, il m'en restait une dernière, il ne fallait donc pas que je traine plus longtemps ici.

Je repris ma route à travers cet immense dédale dont je ne voyais pas le bout. L'unique couloir qui se trouvait devant moi semblait... impossible à traverser, je pouvais voir la porte au bout de celui-ci mais le problème c'est qu'il manquait une partie essentielle d'un couloir normal, le sol ! Le sol avait disparu ou peut qu'il n'y en avait jamais eût. Que faire maintenant ? Courir sur les murs, ca semblait un peu difficile car l'autre bout du couloir était un peut trop loin, en plus aucune prise qui pourrait servir à escalader le mur pour traverser n'était visible, et ce sur chaque paroit. Après un temps de réfléxion, j'en déduis qu'il y avait forcément un moyen de passage, car toute cette tour ou donjon, peut importe, ressemblait à un espèce de jeux, un jeux vicieux dont je ne connaissait pas le but, mais qui devais forcément conduire quelque part, à moin qu'il n'y avait tout simplement rien et qu'il n'y avait aucune issue, ce dans le pire des cas possible. Je m'approcha du vide, et sauta dedans les pieds devant, sans aucune crainte des conséquences, il fallait faire quelque chose, je ne pouvais pas rester indéfiniment là. Je commenca à chuter, et comme je le pensais, sous mes pieds un flot de lumière blanche commenca à m'aveugler, et d'un coup, sans prévenir, je m'écrasa sur un sol innatendu. J'ouvri doucement les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission dans un monde inconnu   Ven 4 Juil - 15:24

hj: Bon je suis désoler de mettre absenter sans prévenir, mais bon... je revien quand même XD

...Et je ne vis rien, tout était devenu blanc, le ciel, le sol , tout! Peut-être étais-je mort après tout. Je me releva, je regarda autour de moi. Apparemment, rien, du blanc à perte de vue. Je fis quelque pas au hasard dans cette immensité vide. Après quelque minutes de marche, je n'avais rien pu voir. Je m'arrêta et regarda en l'air :

*Hé ben... Je vois que je suis encore bien tombé. Sauf si je suis mort et là, ca devient tout de suite moin bien, restez là indéfiniment... pfff.*

"Non, tu n'est pas encore mort."

Je me retourna busquement, la voix semblait venir de par là. Au moin, point positif, je suis toujours vivant.

"Plus pour longtemps, je te félicite, tu as réussi à venir jusqu'ici, tu es le premier d'ailleur. Mais ton chemin s'arrête là car j'ai pour mission de tuer tout ceux qui s'aventurent ici."

Allez, c'est reparti, je posa la main sur la poignée de mon épée, c'est carrément une mission de devoir barrer le passage au voyageur imprudent, il devait cacher quelque chose d'intéressant.

"Je me demande ce que tu caches, sa doit être précieux pour que tu doivent tuer tout ceux qui s'en approche."

Il apparu de nul part dans la direction vers laquelle je regardais, il était plus grand que moi, il portait une armure légère, des gants et des bottes en cuir, il avait sur la tête un casque métallique effrayant qui empéchait de voir son visage, on pouvait juste distinguer ses yeux noir et ses dents, ou plutot ses crocs. A sa ceinture, il portait deux dague apparemment extèmement bien aiguisée, il mit chacune de ses mains sur les poignées de ses dagues meurtrières.

"Plus précieux que ta misérable vie. Assez parler, c'est l'heure du combat, sa doit faire plusieur centaine d'année que je ne m'étais pas combattu, j'éspère que tu en vaux la peine."

"Si tu le prends comme ca, je t'attend."

Il commenca à sourire et disparu, presque instantanément il se retrouva derrière moi prêt à frapper, je me retourna rapidement et mis mon sabre en opposition au sien. Il frappa violemment ma lame et je recula de plusieurs mètre. Il était incroyablement rapide et frappait sacrément fort, il était à redouter... Je releva la tête pour le regarder mais il avait déjà disparu, sans attendre je disparu à mon tour, je me déplaca ainsi quelques dizaines de mètre plus loin. Il était apparut derrière ma position précédente. Il ne m'avait pas encore repérer, il fallait en profiter.

"Soukatsui !"

Un éclair bleu fonca sur lui, mon adversaire le remarqua alors que le faisceux meutrier n'était plus qu'à une dizaine de mètre de lui. Il plongea sur le côté pour l'éviter et réussi de justèce, l'éclair partit au loin, dans la vaste immensité blanche. Mon adversaire m'avait maintenant repérer mais hélas pour lui, j'avais déjà changer de position. J'était à présent sur sa gauche prêt à frapper. Il se retourna vers moi, il ne souriait plus. Il boudit au dessus de moi pour éviter brillamment mon attaque et attérit derrière moi. Nous étions maintenant face à face, il lanca vers moi une de ces deux dagues, je fis un pas sur le côté, à quoi servait donc cette manoeuvre ? Il n'avait aucune chance de me toucher et il le savait en plus.

Après un moment d'immobilité, il se baissa. Que préparait-il encore ? Juste après qu'il se soit baisser, la dague qu'il venait de lancer réapparut et fonca de nouveau sur moi. Cette fois ci je plongea à terre pour l'éviter. Après ca, je regarda mon adversaire avec étonnement. Il arborait maintenant le sourire qu'il avait perdu il y a quelques minutes. Après un petit temps de silence il me dit :

"Tu comprends maintenant les effets de cette salle, si tu jette quelque chose assez fort d'un côté, il reviendra de l'autre, comment ? sa presonne ne pourra te répondre, c'est un mystère impossible à élucider. Maintenant que tu es à terre je vais pouvoir te tu..."

Il tourna la tête vers la gauche, je fis de même et je pu voir avec le soukatsui que j'avais lancé tout à l'heure percuter mon adversaire de plein fouet. Il y eut une petite explosion et mon adversaire fut projeter dix mètre plus loin, je me releva et m'approcha de lui. Il avait ranger son sourire et ses dents pointues, prit à son propre piège un peu bêtemment d'ailleur.

"Finalement je crois que c'est toi qui va mourir. En plus tu vas mourir d'une facon un peu bête, tu pensais pouvoir m'avoir avec ton piège et c'est toi qui te fais avoir."

"Ri...rigole shinigami, tu m'as vain...vaincu par chance, car j'és...j'épère que tu te rend com...compte que je te s...suis supérieur en t...tout point."

"Peut-être mais c'est moi qui reste à la fin."

"D'ailleur je vais te faire un cad..cadeau..."

Il attrapa mon bras et mordit dedans, étrangement, le sang qui jaillit de la plaie était noir et pas rouge.

"Qu'as tu fais encroe ?!? Du sang noir ! J'aurais du te tuer sans te laisser parler ! Que m'as tu fais ? Empoisonné ?"

"Non shinigami, ne t...t'inquiète p...as ta petite vie n'...n'est pas en danger, seulemment, maint...maintenant, tu va garder un petit souvenir de moi. Lib...libère un peu trop de puissance et c'est moi prend le contrôle en plus sa me permet de te rendre le chemin vers ce que je garde impossible. je crois que finalement, ma mort me sera beaucoup plus benéfique qu'à toi, héhé..."

Il mouru après avoir fini sa phrase. Quelle m**** j'éspère que ce qu'il vient de dire n'est pas vrai, si il s'avère qu'il dise vrai, je me demande bien à quoi je vais ressembler quand il va revenir. Un bruit se fit entendre derrière moi, Je me retourna rapidement et je pus contempler la tapisserie qui m'avait envoyer ici. Je m'approcha d'elle, avant de retourner dedans, je jetta un dernier regard à mon défunt adversaire. Je me jetta dans la tapisserie, comme je l'avais fais pour venir ici. Le noir total, comme la première fois... Après quelques seconde de voyage interdimensionnel, je réaparut dans une rue du Seireitei, comme si de rien était, il fallait quand même que je me rende au quartier des recherches, pour prévenir que j'étais revenu. Avant de reprendre mon chemin, je releva ma manche droite pour voir ce qu'il m'avait fait, à la place de la trace de ses crocs, des signes étranges dans un petit cercle avaient fais leur apparition. Je crains que ce qu'il avait ne sois vrai.

Hj: A partir de sa ja vais faire un nouveau bankai ! Merci et à plus !
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission dans un monde inconnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Autres :: Archives des messages-
Sauter vers: