Bleach-rpg

Un ancien forum RPG où seuls les anciens membres peuvent encore poster
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Matsi

Aller en bas 
AuteurMessage
Matsi
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 1246
Age : 26
Monde d'affectation : Flamme Noire
Grade : Capitaine
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Point de vie:
252/252  (252/252)
Energie spirituelle:
234/234  (234/234)
Experience utilisable:
0/201  (0/201)

MessageSujet: Matsi   Jeu 30 Nov - 20:41

▪₪▪ MATSI ▪₪▪


PRÉSENTATION :

♦ Nom :
Surêbu Redoran Anakimi (Clan de Naissance, Clan d'adoption, Nom Clan Shinigami)
♦ Prénom :
Matsi
♦ Âge de la mort :
15 ans
♦ Âge absolu :
35 ans
♦ Race :
Shinigami
♦ Taille :
1m63
♦ Poids :
52kg
♦ Main:
Ambidextre

♦ Grade :
Capitaine
♦ Affectation :
La Flamme Noire



PHYSIQUE :

Matsi possède de longs cheveux bruns aux nombreux reflets verts et ses yeux sont de couleur émeraude. Sa taille est plutôt fine, et ses muscles n'ont pas l'air spécialement développés, malgré la puissance dont elle est capable. Elle n'est pas très grande, sans pour autant être vraiment petite.
Lorsqu'elle se trouvait encore à la Soul Society, elle n'aimait pas porter la tenue obligatoire, et sortait plutôt dans des habits d'humaines. A présent qu'elle ne se trouve plus à la Soul Society, elle porte très souvent de long kimonos, la plupart étant rouges, noirs ou vert. Ses kimonos sont souvent très simples, ni trop longs ni trop courts, et suffisamment amples pour lui permettre de faire tous les mouvements possibles, et pour ne pas la gêner en plein combat. Elle porte le plus souvent son zanpakutô dans le dos, bien qu'il lui arrive de l'attacher au niveau de la taille.
Depuis quelques temps à présent, ses traits ont légèrement changés, perdant petit à petit son apparence de jeune fille capricieuse. Des traits plus fins et plus sérieux, plus apte à refléter son caractère de jeune femme. A présent elle possède plus une apparence d'une jeune femme d'à peine une vingtaine d'année.
De même, ses cheveux anciennement bruns sont de plus en plus verts émeraudes, caractéristique de son clan de naissance.


CARACTÈRE :

La jeune femme a un caractère assez enfantin, bien qu'à présent elle commence à mûrir. Elle sait être sérieuse lorsque la situation le demande. Elle parle beaucoup, ce qui la plupart du temps lui permet de s'entendre avec tout le monde, car elle possède une grande joie de vivre, et un optimisme quasiment sans faille. Lors d'un combat, elle est on ne peut plus sérieuse, d'autant plus que la plupart des combats qu'elle fait peuvent lui coûter la vie.
Elle est très susceptible, et s'emporte vite lorsqu'on lui rappelle sa taille. Toutefois, elle est loin d'être insensible aux compliments : n'étant pas habituée à en recevoir, elle perd souvent ses moyens lorsque c'est le cas.
Il lui arrive d'être silencieuse pendant quelques jours, et rester dans un coin, seule, à observer la lune, allongée dans un endroit calme. Bien que ces périodes de tranquilité soient longues, elles n'arrivent pas souvent.

PRÉFÉRENCES :


♦ Aime

  • Observer le crépuscule
  • Se battre
  • Les fruits rouges

♦ Déteste :

  • Se faire battre
  • Qu'on lui rappelle qu'elle est petite
  • Le froid

♦ A peur :

  • De perdre son frère, sa soeur ou celui qu'elle aime
  • De mourir de froid
  • De Raven



ARME PERSONNELLE :


♦ Type d'arme:
Zanpakutô
♦ Nom de l'arme:
Mikazuki Sokushi
♦ Surnoms de l'arme :
Mikazuki, Miki, Mii-chan.

♦ Description de l'arme:

Lorsque Mikazuki se trouve sous sa forme de base, elle ressemble à un katana d'environ 70cm. Sa poignet est verte, et sa garde tout comme son fourreau est d'un noir éclatant. Sa lame est d'un gris acier.
Lorsque le zanpakutô se transforme sous forme de Shikai, il se divise en deux katanas identiques : loin d'être comme un assortiment daisho avec un katana et un wakizashi, les deux katanas sont de même tailles. C'est pour cela que le fait que Matsi soit ambidextre est important.
Lors du bankai, la forme du zanpakutô est impossible à définir, car le zanpakutô fait partit lui même de l'attaque : il n'a plus de forme.
♦ Description physique du zanpakutô et de son monde : Mikazuki a l'apparence d'une jeune femme d'environ 30 ans. De longs cheveux bruns descendent en cascade jusqu'au creux de ses reins. Elle porte toujours un long kimono rappelant ceux des princesses de l'ancienne ère japonaise. Elle est plutôt enjouée et boit beaucoup lorsque l'occasion se présente, mais elle sait être sérieuse et sait être de très bon conseil avec son maître. Chose inhabituelle pour un zanpakutô, elle a la particularité de pouvoir ponctuellement entrer dans le monde d'autres zanpakutô. Elle utilise cette faculté que très rarement... En général pour picoler avec le zanpakutô d'Herkal, Shiva. Le monde de Mikazuki est assez semblable au Hueco Mundo. La nuit, des plaines de sable gris à perte de vue, et une lune gigantesque éclairant les lieux.



TECHNIQUES :


♦ Techniques personnelles:
Ce sont les techniques que seule Matsi maitrise, et qu'elle utilise grâce à son Zanpakutô.

**** ₪ Forme normale :
Nom : Saigo no mangetsu 最後の満月 ( Lune argentée)
Coût en énergie spirituelle : 8
Dégâts : 15
Description :
Une petite aura blanche marque les contours du zanpakuto, et en faisant un coup bref, un éclair blanc est projeté dans la direction donnée.

**** ₪ Shikai :
Nom : Ni tenkyuu no namida 二天球の涙 ( Les larmes des deux sphères celestes ).
Coût en énergie spirituelle : 25
Dégâts : 40
Description :
Lorsque le zanpakuto de Matsi atteint le niveau de Shikai, celui ci se transforme en deux katana identiques.
Les lames de chaque sabre semblent entouré d'une aura blanche pure, si bien que l'on a l'impression que Matsi tient de sphère blanche.
La techniques consiste pour l'attaque à lancer l'énergie de l'aura autour des sabres contre l'adversaire, comme si l'adversaire était la cible des deux sphères, alors que les sabres restent dans les mains de Matsi.

**** ₪ Bankai :
Nom : Gin'iro no tsuki 銀後の月 ( la dernière lune )
Coût en énergie spirituelle : 50
Coût en vie : 10 ( lorsque la phase trois est mise en place )
Dégâts : 80 ( => passe en 60 par adversaire lorsqu'elle en combat plusieurs )
Description :
L'attaque en Bankai se fait en trois phases ( donc trois postes ). Le désavantage de cette technique est qu'elle est lente, qu'elle demande beaucoup de concentration, et qu'à la troisième étape, Matsi subit un aussi un peu les conséquences de la montée en température.
Phase 1 : A partir du Shikai, Matsi réunit ses deux sabres et concentre son énergie dedans, si bien que l'on croit qu'elle est entourée d'une grande sphère blanche.
Phase 2 : Cette sphère grossissant rapidement entoure Matsi ainsi que son adversaire, si bien que celui ci est éblouit par l'intensité de la lumière même en ayant les yeux clos.
Phase 3 : La lumière devient intense, si bien que la température monte aussi, ce qui devient insupportable pour l'adversaire qui n'a aucun moyen de s'échapper.


♦ Techniques Normales:
Ce sont les techniques de Kidô

**** ₪ Kidô - Bakudô :
*16 Kyoumon :
Coûts : 10pes par tour.
Dégâts : protège des attaques adversaires hors Bankai. (50% de réussite)
Description :
C'est une technique qui permet de se protéger des attaques provenant de l’extérieur.

**** ₪ Kidô - Hadô :
*33 Soukatsui :
Coûts : 5 à 20pes
Dégâts : 8 à 27pv
Description :
Après avoir récité une sorte d'incantation, le lanceur projette à partir de sa main de l'énergie spirituelle plus ou moins concentrée, qui correspond à un mur de flammes ou d’énergie selon la puissance de celui qui l’utilise.


Dernière édition par Matsi le Mar 22 Jan - 19:26, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rpg.easyforumpro.com
Matsi
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 1246
Age : 26
Monde d'affectation : Flamme Noire
Grade : Capitaine
Date d'inscription : 30/11/2006

Feuille de personnage
Point de vie:
252/252  (252/252)
Energie spirituelle:
234/234  (234/234)
Experience utilisable:
0/201  (0/201)

MessageSujet: Re: Matsi   Jeu 22 Juil - 16:46

HISTOIRE :

₪ Chapitre I : Le Commencement. ₪



Matsi est née dans un petit village dans un coin perdu et oublié de tous. Son village était connu pour être neutre, bien qu'il était entouré de plusieurs villages souvent en conflits : village de bountô, et villages de chasseurs de bountô. Jusqu'à ses cinq ans, la petite fille évolua dans un environnement prospère, ce qui lui permit de développer un caractère joyeux, et un optimisme à toute épreuve. Seulement, sa naïveté qui aurait due perdurer encore quelques années fut complètement détruite un après-midi de printemps. Le temps annonçait pourtant une merveilleuse journée. Les quelques cerisiers et pêchers qui avaient poussés ici et là arboraient de magnifique fleurs aux couleurs éclatantes, et embaumaient l'atmosphère d'un doux parfum. La petite fille jouait tranquillement devant sa modeste maison.
Les évènements évoluèrent rapidement. En à peine un trentaine de minutes, le village se retrouva en feu, et de nombreux corps jonchaient le sol qui était devenu carmin. La petite fille s'était réfugiée derrière une pile de caisse, observant avec effroi la scène qui se déroulait devant elle. Les larmes coulaient à flots sur les joues de la petite fille, mais l'enfer était loin d'être fini. Derrière les cris et le bruit des bâtiments en flammes qui s'écroulaient, la petite fille entendit quelqu'un l'appeler désespérément. Risquant de se faire repérer, la petite fille sortit la tête de sa cachette, cherchant la personne qui criait son nom. C'est là qu'elle vit ses parents. Sans réfléchir, Matsi se mit à courir vers eux.

- Papa!!! Maman!!


Lorsque ses parents la virent arriver, un sourire illumina leur visage. Elle leur rendit leur sourire, puis se rendit compte que leur visage radieux s'était transformé en un visage apeuré.

- Matsi ! Attention !!

La petite fille eut juste le temps de se retourner qu'elle se sentit agrippée et surélevé par une main puissante. L'homme qui la tenait à présent avait un gabarit imposant et affichait un sourire sadique qui lui fit froid dans le dos. Elle se débattit vainement quelques secondes avant de fondre en larmes. Le flot qui coulait le long de ses joues l'empêchait de voir ce qu'il se passait autour. Pourtant malgré cela et son jeune âge, la petite fille comprenait en partie ce qu'il se passait. Elle avait bien vu les marionnettes tuer des gens. Elle savait que le village était attaqué par les bountô. Elle savait qu'immobilisée de cette façon elle ne pouvait s'en réchapper seule..

- Papa... Maman!

Les sanglots de la petite fille continuait tandis que les bruits qu'elle percevait s'embrouillaient dans sa tête. Quelques minutes passèrent alors que le temps lui semblait durer une éternité pour la petite fille. Le bras qui la tenait fermement la relâcha, et le petit corps recroquevillé tomba brutalement à terre. Elle resta ainsi toute tremblante, la tête dans ses bras.
Les bruits autour d'elle s'étaient apaisés. Lentement, la petite fille releva la tête et ouvrit les yeux. Elle se les frotta avec ses mains, enlevant les larmes qui se trouvaient encore au bord de ses yeux, l'empêchant de voir correctement.

- Est-ce que ça va ?

La petite fille releva les yeux vers le garçon qui s'était penché vers elle. Elle ne réagit pas, ne répondit pas, fixant avec intensité le garçon devant elle. Elle se releva lentement ses muscles tremblants de partout. Elle regarda autour d'elle : à quelques mètres d'elle, se trouvait les corps sans vie de ses parents. L'homme effrayant avait disparut.
La petite fille se jeta alors dans les bras du petit garçon, des larmes recommençant à couler à flot.
Matsi resta interdite pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que des adultes
s'approchèrent des deux enfants. Le regard de la petite fille se posa sur eux : elle ne les connaissait pas.

- Revan ! Que s'est-il passé?

L'homme qui venait de parler s'approcha d'eux. Par reflexe, la petite fille s'éloigna de lui, se précipitant derrière l'autre enfant qui semblait s'appeler Revan. Même s'il inspirait confiance, la petite fille restait sur ses gardes. Elle s'agrippa à la tunique du jeune garçon qui répondit à l'homme qui semblait apparemment être son maitre. Elle ne suivit pas vraiment leur discussion. Elle était encore sous le choc de tout ce qui s'était passé.
Elle revint à la réalité que lorsque l'homme s'approcha d'elle.

- Comment tu t'appelles?

Elle se cacha un peu plus derrière Revan, sans répondre. Après quelques secondes, elle ouvrit la bouche comme si elle voulait répondre à sa question, mais que les mots étaient bloqués au fond de sa gorge.


₪ Chapitre II : Le clan Redoran ₪



Les jours avaient passés, mais la petite fille n'avait pas émit un seul mot. Le village de la petite fille avait été dévastée, et elle restait la seule et unique survivante : c'est pourquoi elle fut adoptée dans le clan Redoran, clan de Revan et du maitre Silkar.
La petite fille suivait Revan tout le temps. Elle semblait peureuse, et ne faisait confiance à personne d'autres. C'est ainsi qu'elle se mit à suivre Revan même le matin de bonne heure pour son entrainement. Elle restait en retrait et observait maitre Silkar entrainer Revan.

- Viens, Kariki, on rentre.


La petite fille leva les yeux vers le jeune garçon. La journée avait passé, et le soleil se couchait à présent, éclairant une dernière fois le paysage d'un couleur orangée. La petite fille se leva, et suivit son ami. Celui-ci, ne connaissant pas son prénom, avait commencé quelques semaines plus tôt à l'appeler Kariki. Il lui avait dit que ça signifiait "espoir". Elle ne comprenait pas très bien pourquoi il l'avait appeler comme ça, mais ce nom lui plaisait et elle hocha de la tête pour lui dire qu'elle était d'accord.

Les jours passèrent, et la petite fille se montrait un peu plus communicative. Elle avait comprit que si elle ne parlait pas, elle allait devenir un poids pour Revan, et c'était loin d'être ce qu'elle voulait. Pourtant, elle continuait de ne parler qu'à Revan, et un peu à maitre Silkar et à la vieille dame qui habitait avec eux. Elle allait un peu plus vers les autres, mais elle se contentait de réponse simple et de quelques mots.

Le matin s'était levé depuis quelques heures déjà, et pourtant la petite fille dormait encore. Elle se releva en sursaut, s'habilla et dévala les escaliers.

- Pourquoi ils ne m'ont pas réveillés?

La petite fille sortit de la maison en courant, et atteint le terrain d'entrainement. Elle observa maitre Silkar et Revan en plein entrainement.

- Pourquoi vous m'avez pas réveillé?
- Tu avais l'air de bien dormir.
- Mais... mais...
- Tu n'es pas obligée de te lever tôt juste pour regarder Revan.

- Alors entrainez-moi.

- ...
- S'il vous plait. Je ne veux pas être un boulet pour le clan ! Et puis ce n'est pas comme si je serais la seule fille à m'entrainer ! Rares sont les enfants dans ce clan qui ne sont pas entrainer. Je vous en prie !

- C'est d'accord. Pour une période d'essai du moins. On verra si tu tiens. Mais on ne commencera que demain. Rentres à la maison à présent.

- Merci.

La petite fille salua Revan avec un grand sourire aux lèvres, et repartit.




L'année passa rapidement. Chaque matin Matsi partageait l'entrainement avec Revan sous la tutelle de maitre Silkar. Son entrainement était moins rude que celui de son ami, mais elle le comprenait : peu de filles dans le clan étaient entrainées, et en général on avait légèrement plus d'indulgence envers elles.

Matsi ne se souvenait plus de son passé en dehors du clan Redoran, et peut être cela valait-il mieux pour elle. Néanmoins il arrivait que certains gamins, qui n'acceptaient pas qu'elle soit entrainée par le maitre du clan, lui rappelle qu'elle n'en était pas digne car elle n'était pas une vraie Redoran.
Malgré cela, Matsi s'était rapidement liée avec Revan qu'elle considérait comme son frère. Elle avait de nouveau une famille et c'était le principal.

Contrairement à Revan, plus le temps passait, et plus la petite fille allait vers les autres. Sa vie ne se restreignait plus au maitre et à son frère. Son entrainement ne se déroulant que la moitié de la journée, elle passait le reste de son temps à faire de courtes missions au profit d'autres membres du clan.
Elle se mit rapidement à s'entendre avec les enfants du même âge qu'elle, et elle commença à faire des missions avec eux. Même si elle avait entreprit un entrainement à un âge avancé par rapport à l'habitude, la petite fille avait des capacités, et elle avait maintenant le niveau des enfants de son âge. Néanmoins, elle était loin d'être du même niveau de Revan, qui subissait de son côté un dur entrainement qui lui prenait toute la journée. Malgré cette différence de niveau, la petite fille se plaisait dans les entrainements. Cela lui permettait de passer du temps avec son frère, et c'était encore mieux lorsqu'il s'agissait de s'allier contre leur maitre.
Seulement plus Revan décuplait, et plus Matsi se rendait compte que les villageois le craignaient et l'évitaient. Un jour, déterminée à savoir pourquoi ils agissaient de cette manière, la petite fille, qui se trouvait chez elle, laissa Revan aller se coucher, et commença à discuter avec son maitre.

- Maitre... J'ai l'impression que certaines personnes se méfie de Revan... Pire... Je crois qu'ils ont peur de lui... La dernière fois, une personne m'a même conseillée de ne plus m'approcher de lui... Pourquoi ? Il n'a pourtant rien fait de mal... Il m'a sauvé la vie...

- Matsi... Tu sais, certaines personnes ont peur de lui parce qu'ils sont superstitieux. Il existe une légende qui raconte qu'un shinigami du nom de Raven a détruit de nombreuses vies. Pendant toute son existence, il a fait bien plus de mal que tu ne pourrais l'imaginer.
- Mais... Revan n'a rien à voir avec lui ! Revan n'est pas un shinigami...
- Les grandes capacités de Revan, sa ressemblance physique ainsi que son prénom font que certaines personnes le craignent.
- C'est idiot...

Silkar s'approcha alors de la petite fille.

- Ce n'est pas si idiot que cela. Je vais te raconter quelque chose que tu devras garder pour toi. Tu as le droit de savoir parce que je sais que tu resterais toujours de son côté, et que jamais tu ne le jugeras sans bonnes raisons.
- Je vous écoute maitre.

Elle affichait à présent un air sérieux qu'elle n'affichait que rarement.

- Il existe un lien entre ce Raven et Revan. Revan est né peu après la disparirion de Raven, dans l'espoir que justement « il revienne à la vie ». Revan est comme le clone de Raven. Les personnes qui connaissent cette légende haïsse donc Revan. Et hélas, même s'ils ne sont au courant de rien, les générations suivantes ont suivis l'exemple.

La petite fille se releva brusquement de la chaise sur laquelle elle était assise.

- Alors je leur montrerais que Revan est quelqu'un de bien!

Maitre Silkar s'approcha d'elle et posa sa main sur la tête de la petite fille en geste de bienveillance.

- Reste déjà auprès de lui. Ca sera déjà beaucoup pour lui. Néanmoins, garde ça pour toi, d'accord? Revan a déjà suffisamment de problèmes. Donc ne lui raconte pas cela.

La petite fille acquiesça de la tête.

- Maintenant va te coucher, il est l'heure.


La petite fille salua son maitre et alla se coucher.


Le lendemain matin, la petite fille n'alla pas à l'entrainement. Son maitre ne lui dit rien : après tout, c'était elle qui voulait un entrainement, il ne l'obligeait en rien. Et puis, il se doutait de ce qu'elle allait faire.
Tandis que Revan et leur maitre se mettait à l'entrainement, la petite fille se mit à marcher de long en large dans le village. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle vit un petit groupe d'enfant. Pas plus d'une dizaine d'années. Un peu près le même âge que Revan et elle.

- Icchan ! Lin !

Deux enfants se retournèrent et la regardèrent. Les autres enfants tournèrent la tête vers elle tandis qu'elle courait vers eux.

- Mon nom c'est Ishikawa, je te l'ai déjà dit !

La petite fille tourna la tête et fit une mine boudeuse.

- C'est pareil.

Elle s'approcha des autres enfants. La plupart semblait content de la voir, mais certains restait sur leur garde. Après tout, elle était la soeur de l'enfant démon, et elle passait tout son temps avec lui, alors comment pouvaient-ils savoir si elle n'était pas aussi dangereuse que lui?

- Que veux-tu?

La petite fille se tourna vers un garçon qui était plus grand que les autres. Il avait le même âge que Revan, le même air sérieux. La petite fille afficha un large sourire.

- Une mission de groupe. Ce soir. J'ai trouvé de quoi nous occuper toute la nuit.
- Nous sommes trop nombreux... Il faudrait deux chefs d'unités.
- Exactement.

La petite fille reposa son regard sur le grand garçon.

- Il n'y a que deux personnes qui peuvent diriger une unité, donc on n'a pas le choix, ce sera toi, Benkei, et Revan.
- Je refuse que Revan nous dirige dans cette mission. Ça sera sans moi.
- Vous n'avez pas bientôt fini de le juger? Vous ne le connaissez même pas! Si vous n'êtes pas des poules mouillées, venez ce soir à l'entrée du village. A ce moment là, vous pourrez vous faire un avis sur Revan!
- Je viens.

La petite fille se tourna et vit une autre enfant. Une des seules filles du clan ayant reçu le même entrainement que les garçons.

- Merci, Lin.

Quelques secondes passèrent, et d'autres acceptèrent. Certains acceptèrent à contre coeur, juste pour ne pas être mit de côté, et laissé en plan au village.

Lorsque l'après midi arriva, Matsi avait déjà tout préparée pour la soirée, il ne manquait plus qu'une chose : la présence de Revan. Le seul problème, c'est qu'en général, après toute une journée d'entrainement, il finissait par se coucher à peine rentrer chez eux.
C'est pourquoi, la petite fille rejoignit son frère et leur maitre avant le début d'après midi.

[suite plus tard]

A présent la petite fille avait atteint l'âge de dix ans, et il semblait qu'un drame se produise tous les cinq ans dans sa vie. A cette époque, le lien entre Revan et Matsi était plus fort que jamais : ils passaient leur temps libre ensemble et la plupart du temps avec leur maitre. Leur entrainement se faisait plus intensif que jamais, et chaque jour faisait qu'ils devenaient plus puissants ou plus habiles.
Un jour, lorsque la petite fille s'entrainait face à Revan, maitre Silkar étant occupé par ses affaires, les deux enfants s'aperçurent qu'une foule commençait à se former au milieu du village. Apparemment, la plupart des enfants du clan avait également remarqué ce rassemblement, et ils ne semblaient pas non plus en savoir la cause. Les deux enfants s'approchèrent alors de ce rassemblement, et vit Silkar avec d'autres personnes. Apparemment, il s'agissait de regroupement les chefs du clan Redoran et d'un clan de bountô, ainsi que les plus puissants guerriers.
Rapidement, on comprit que le clan de bountô, le clan Dagoth, demandait l'aide du clan Redoran afin d'éliminer définitivement le clan Gil'Sayan, un autre clan de bountô, qui pourrait se révéler être une menace pour les deux clans.
Lorsque Matsi s'approcha avec Revan du rassemblement, elle jeta un coup d'œil aux étrangers qui étaient venus. Un frisson parcourut son corps lorsqu'elle vit le chef du clan bountô. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais cet homme à la carrure impressionnante l'effrayait comme jamais.
Elle ne put faire le lien directement avec l'homme qui était coupable de la mort de ses parents, après tout elle n'avait que cinq ans à l'époque, mais pourtant ce sentiment d'effroi envers lui persistait.
Après discussion entre les membres les plus importants des deux clans, un plan fut mit en place pour attaquer le clan Gil'Sayan. Silkar rentra alors chez lui, et y retrouva les deux enfants qui l'attendait de pied ferme. Leur maitre prit Revan à part. Lorsque ceux-ci revinrent, Revan tenait un long sabre. Matsi fronça les sourcils d'incompréhension, et alla voir son maitre.
- Maitre... Nous sommes des ninjas, et non des samourais, n'est-ce pas ?
- En effet, pourquoi cette question?
- Les ninjas n'utilisent pas de sabre... Alors pourquoi en avez vous donné un à Revan?
Maitre Silkar resta silencieux quelques instants. Sa question le laissait dubitatif. Le sabre qu'il avait donné à Revan était particulier, il s'agissait d'un zanpakutô, et donc il était invisible pour quasiment tous les humains. Si Revan le voyait, c'était pour la simple et bonne raison que le zanpakutô avait appartenu à Raven, mais Matsi n'avait pourtant aucun gêne qui lui aurait donner une quelconque capacité la liant à une quelconque race aux pouvoirs comme des Quincy ou des Bountô.
Après tout, dans ce coin perdu du monde, les humains aux pouvoirs spéciaux étaient plus que rares.

Ce fut le lendemain que l'attaque se passa. Maitre Silkar rassembla les plus forts des guerriers pour mener cette bataille qui serait assurément leur victoire. Il ordonna également aux jeunes élèves de ne pas les suivre, et de rester au village auprès des autres villageois. Certains élèves ronchonnèrent, mais aucun ne contesta directement la décision de leur chef. La journée passa à la préparation de l'attaque qui devait se dérouler la nuit.
Lorsque celle-ci tomba sur le village, les ninjas ainsi que les bountô du clan Dagoth étaient déjà partis. Désobéissant aux ordres de leur maitre, Matsi et Revan décidèrent d'aller les rejoindre au crépuscule. Lorsqu'ils arrivèrent, la bataille était déjà engagée, et le feu brulait déjà le château qui tombait en ruine. Le clan des Gil'sayan se faisait exterminé par les membres du clan Redoran, mais il n'y avait aucune trace des bountôs du clan Dagoth. Lorsque le premier clan bountô fut détruit, les chasseurs de bountô se réunirent, et c'est à ce moment précis que Silkar s'aperçut de la traitrise du clan Dagoth. Ceux-ci se mirent à attaquer les Redorans déjà épuisés par leur précédente attaque. Dépassé au niveau puissance et inférieur numériquement, les chasseurs de bountô furent submergé, et exterminés.
Les deux enfants observèrent la situation catastrophique, cachés. Lorsqu'ils virent leur maitre se faire attaquer par les bountôs, Revan voulut intervenir. Matsi le retint par le bras, l'obligeant à rester caché.
- N'y vas pas !
- Mais je dois y aller!
- Tu vas te faire tuer si tu y vas!
La petite fille le retint fermement. Elle était en larme. Même si cela voulait dire qu'ils devraient voir leur maitre mourir sous leur yeux, elle ne pouvait laisser Revan y aller. Elle avait peur, elle ne voulait pas perdre son frère en plus.
En observant les alentours pour trouver une quelconque façon d'aider leur maitre, Revan aperçut un autre enfant qui était lui même caché. Il semblait faire partit du clan Gil'sayan.

Le calme était revenu, et tout autour d'eux était détruit. Les hommes d'Hijito, le chef du clan Dagoth, avaient disparus. Seules les flammes continuaient de dévorer les alentours.
Les trois enfants se réunirent et se cachèrent dans la forêt. Quelques heures passèrent avant qu'ils ne rentrent à leur village. Le spectacle qui se dévoila devant eux était encore plus horrifiant. Le village entier était détruit. Tout le monde, tous les habitants du village, tous les membres du clan, tous sans exception avaient été décimé.
Ils repartirent dans la forêt, et finirent par s'endormir.

Le lendemain, Matsi fut réveillée par un vieil homme du village. Surement le dernier survivant en dehors des deux enfants. Elle se releva lentement, encore l'esprit embrumé. Elle laissa Revan et le vieil homme prendre les décisions. Elle monta sur un cheval à l'aide de Revan, celui-ci montant devant elle. Le vieil homme donna un cheval à l'enfant bountô, et celui-ci se sépara des membres du clan Redoran.
La petite fille sombra de nouveau dans l'inconscience, la tête posée contre le dos de son frère qui dirigeait le cheval.

Les deux enfants suivirent Akeno, le vieil homme, jusqu'à une petite maison au milieu des rizières. Les jours passèrent, et les deux enfants étaient incapables d'oublier le massacre qui s'était déroulé devant leurs yeux. Revan et Matsi réagirent de façon totalement différentes. Revan devenait de plus en plus silencieux et renfermé. Matsi, quant à elle, tentait de rendre la situation moins sombre et moins pénible. Elle affichait un optimisme à tout épreuve, même si la plupart du temps on voyait bien que sa bonne humeur était exagérée et était loin d'être naturelle. Akeno prenait soin d'eux, et il s'agissait peut être d'une chance de pouvoir vivre normalement.
Les semaines passèrent ainsi, jusqu'au jour où Matsi s'aperçut que Revan s'était levé avant l'aurore, chose qu'il n'avait pas fait depuis le massacre de leur clan.

- Nii-chan?
Matsi s'approcha de son frère qui arrêta alors son entrainement. Il s'assit, et la petite fille s'assit devant lui. S'en suivit une longue discussion entre les deux enfants. Sur ce qu'il s'était passé, sur ce qu'ils comptaient faire, et sur ce qui allait se passer. Ils se mirent d'accord sur ce qu'ils voulaient faire. Et c'est ainsi que les deux enfants se mirent à recommencer l'entrainement.
L'entrainement des deux enfants étaient encore plus poussé que ce que leur imposait leur ancien maitre. Pour pouvoir agir au plus vite, Revan avait décidé de pousser Matsi à endurer un entrainement aussi poussé que le sien. Tous les jours, la petite fille se retrouvait à terre, pleine de courbature et de bleus, mais elle ne renonçait pas. Elle avait toujours voulu faire de son mieux pour arriver à un niveau proche de Revan, et c'était une occasion pour cela.

Matsi était à présent à l'aube de ses quinze ans. Ils avaient passés les quatre-cinq dernières années à s'entrainer durement, et leur niveau avait grandement augmenté. Ils se sentaient près à attaquer le clan Dagoth, mais par respect pour Akeno, ils ne partirent pas immédiatement. Celui-ci commençait à se faire vieux et était malade. Il savait qu'il n'en avait plus pour longtemps, il savait que lorsqu'il aurait disparut plus rien ne retiendrait les deux enfants qui partiraient directement accomplir leur vengeance.
Akeno rendit l'âme quelques jours suivant les quinze ans de Matsi. Celle-ci et Revan se mirent d'accord pour ne pas perdre trop de temps. Ils se firent passer pour des voyageurs, ce qui leur permit d'entrer dans le village Dagoth qui s'était développé et qui à présent ressemblait plus à une ville qu'autre chose. Hijito avait fondé la lune ensanglantée, et en était le chef. Il régnait également sur le clan Dagoth et y faisait régner la terreur. Matsi joua le rôle de la reconnaissance, et pénétra dans le manoir Dagoth.
A eux deux, ils purent pénétrer dans le manoir en profondeur, et éliminèrent une partie des gardes. Hélas, arrivés dans la salle principale où se trouvait Hijito, leur chance tourna. Le puissant bountô les dominaient largement en puissance et il mit rapidement les deux enfants en difficulté.
- Qu'est-ce qu'il vous prend ? Vous pensiez pouvoir me tuer ainsi ? Qui êtes-vous?
Les deux enfants retirèrent les capuchons qui cachaient leur visage et fixèrent Hijito. Il n'y avait plus aucun doute sur leur identité. Storbinger, la ressemblance frappante de Revan avec Raven au même âge, et Matsi avec ses cheveux verts qui ne passait pas inaperçut.
Hijito comprit alors qu'il s'agissait des derniers membres du clan Redoran, mais après tout peu lui importait. Il s'engagea alors de nouveau un affrontement entre les trois ennemis, qui prit fin lorsque la marionnette du bountô attrapa la jeune fille de sa poigne puissante. Il la transperça de part en part et laissa le corps sans vie s'écrouler sur le sol.



₪ Chapitre III : La Soul Society. ₪


Matsi savait ce qu'il se passait lorsque l'on mourrait. Elle savait que son âme allait errer, jusqu'à ce qu'un shinigami l'envoi au rukongai ou jusqu'à ce que le désespoir et la haine la ronge et finisse par la transformer en Hollow.
Néanmoins la haine qu'elle avait contre Hijito était bien moindre face à son envie de revoir Revan... C'est pourquoi elle ne se transforma pas en Hollow.
Elle n'eut pas à attendre longtemps avant qu'un shinigami l'envoie dans l'autre monde : les morts étaient nombreux dans les alentours de la ville que dirigeait hijito.


Arrivée au rukongai, au contraire des autres âmes errantes, la jeune fille se rappelait encore parfaitement de sa vie d'humaine. Toutefois elle savait qu'elle était seule, sans Revan, et qu'il fallait qu'elle continue "sa vie" toute seule, jusqu'à ce qu'il arrive également dans ce monde.





[ Avancée de l'histoire : 3/10 ]


_________________


Techniques personnelles :  Saigo no mangetsu, Ni tenkyuu no namida, Gin'iro no tsuki, Toriko no chinonamida
Technique spécifique : Ketsumei
Techniques de Kidô : Kyoumon, Soukatsui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-rpg.easyforumpro.com
 
Matsi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Hors RPG :: Présentations :: Base de données-
Sauter vers: