Bleach-rpg

Un ancien forum RPG où seuls les anciens membres peuvent encore poster
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mer 7 Jan - 20:55

** Voler l'énergie vitale des gens .......... une vampire ......**

Le jeune lycéen fut surprit par le pouvoir de la bountô , et même choqué à vrai dire . Abir n'était pas la première bountô qu'il rencontrait , mais il ignorait totalement que ceux-ci devaient se nourir d'âmes humaines . Le faîte de se nourir d'âme lui rappelait singulièrement les hollow , mais pourtant , il savait qu'il devait exister un différence car sinon aucun bountô ne travaillerai à l'institut , et l'institut ne lui aurait jamais demandé d'empêcher la guerre entre un clan bountô et un clan quincy , si les bountô représentaient une vraie menace pour les humains .

**....... cela m'étonnerai que l'institut ne connaissance pas cette capacité des bountô de manger les âmes ......... nous sommes là protéger les âmes humaines donc il doit bien y avoir quelquechose expliquant l'acceptation des bountô .......**

Puis , en se rappelant tout ses moments passés avec la femme bountô , le jeune soldat perdit son visage d'étonnement , qui se remplaça par un petit sourire . En effet il connaissait la bountô depuis peu , mais une chose était certaine , il l'a bien vu manger la veille , et à l'instant elle avait mangé devant lui , et celà était loin d'être des âmes .

" Manger des âmes humaines , est terrible ...... mais si des bountô sont acceptés par l'institut , celà signifit ........ comme tu me l'a montrer , que tu peux te nourir d'autre chose , où manger des âmes peu souvent . "

Parlant gentiment face à la femme qui semblait gêné et même triste d'avoir révélé son pouvoir , Oseus semblait tout de même y trouver du bon à ce pouvoir .

"Moi je dis que tout est une question de choix ........ tu as la capacité d'absorber l'énergie vitale des autres , mais rien ne te force à le faire constament et à tout le monde ....... ceux qui t'ont repoussés devaient surtout avoir peur de tes choix , car si on regarde bien , un pouvoir est dangereux que si sont propriétaire le désire .
J'avoue que ton pouvoir m'a fait peur sur le coup , mais en vérité pourquoi m'inquiéter ? Tu es mon amie , pourquoi devrais-je te craindre ? "


Prenant la main d'Abir , il lui fit un grand sourire .

"Je t'en prie , accompagne moi pour certaines missions , si tu montres à l'institut que les seules vies que tu aspires sont celles des êtres spirituels criminels , je suis sur qu'ils t'accepteront ."

Soudain le réveil indiquant que l'heure pour retourner à l'école approchait , se mit à sonner . Se mettant debout , Oseus attendit tout de même la réponse de son amie bountô avant de pensé à se diriger vers le lycée .


%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

HJ : après aoir répondu ou autre tu peux faire avancé le rp^^ si tu veux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Jeu 15 Jan - 14:04

Abir eu un sourire triste en entendant les paroles de l'adolescent. Il était bien insouciant, pensé qu'elle était son amie, déjà, après seulement une journée qu'ils s'étaient rencontrés. Elle le regarda dans les yeux et s'apprêta a répondre mais il enchaina en lui prenant la main:

"Je t'en prie, accompagne moi pour certaines missions , si tu montres à l'institut que les seules vies que tu aspires sont celles des êtres spirituels criminels , je suis sur qu'ils t'accepteront .

- Tu ne comprends pas, je ne suis pas comme vous et les autres me rejettent. Bien que je veuille m'intégrer, je suis tout de même mise a l'écart et persécutée. Je veux bien refaire un essaie pour toi, afin que tu vois par toi même la façon dont on m'accueille là-bas, mais n'ai pas trop d'espoire..."

Elle fut de nouveau prise de court par la sonnerie du réveil. Oseus et Elle sortire donc de la maison du jeune homme et la bountô l'accompagna jusqu'au lycée. Lorsqu'elle lui souhaita une bonne journée, les autres élèves regardèrent encore une fois la jeune femme avec envie et Oseus avec jalousie. Souriant devant leur naiveté, elle repartie en faisant jouer ses formes physiques. Des sifflements admirateurs se firent entendre alors que la bountô s'éloignait. Elle passa l'après midi complet à se ballader en ville et a reconnaitre les environs. Une partie de son temps fut occupé dans un parc. C'est alors qu'un hollow arriva alors qu'elle était assise sur un banc. Une explosion se produisit à proximité, la faisant sursauté et projettant des volute de fumée et des tonnes de terre dans les aires. La bountô sauta sur ses pieds et se retourna vers l'endroit. Un monstre se tenait devant elle. Une grande haine s'empara de la jeune femme et elle invoqua sa licorne. Provenant des cieux, l'animal descendit des cieux pour se poser gracieusement et majestueusement à côté de sa maitresse. La "fumée" se dissipa et devant les deux compagne se dressait désormais un être étrange: il semblait toucher à peine le sol, sa peau était faite de volute de fumée noir au niveau des jambes (si tant est qu'il y en est), à partir du bassin, le corps se durcissait et ressemblait à celui d'une gargouille qui ornait les églises. Deux immenses ailes lui permettaient de voler et deux membres ressemblant à des bras se terminant par des doigts aux griffes ascérées devaient le rendre redoutable en combat...

Le monstre regardait Abir avec envie et dit d'une voix sifflante:


" MMM une âme bien pleine d'énergie tu es. Me nourrir de toi je vais...."

Et sans autres formes de procès, il se jetta sur la jeune femme. C'était sans compté la marionnette de cette dernière car le pégase noir s'interposa et un rayon de ténèbre fusa de la corne en direction du poitrail du hollow. Le masqueu, touché trouva son élan stopper et cria de désagrément. En effet, l'attaque n'était pas douloureuse mais pourtant, elle volait la vie aussi surement que si le hoolow avait été transperser....
Le monstre ouvrit alors grand la bouche et une boule pourpre s'élança de celle-ci en direction de la bountô. L'attaque la percuta à l'abdomen et la violence du choque la décolla de terre. Elle attérit a quelques mètres durement et se releva d'un bond, en colère. Elle se pencha alors et sortit de ses bottes deux dagues. Ainsi armée, Abir se précipita sur son adversaire, Aryline à ses côtés. Les deux compagnes feintèrent et se séparèrent, pour attaquer les flancs énemis. Là la licorne passa sous la garde du monstre pendant que la bountô faisait diversion. La corne racla contre la dure peau du monstre et trouva une faille à la jointure de l'épaule où elle pénétra profondément, arrachant un cri de douleur à la gargouille.
Abir en profita de son côté pour revenir face à son adversaire et prit un élan de quelques mètres avant de sauter et de planter avec force ses deux dagues dans la poitrine de cet adversaire. Le monstre vola en éclat, laissant les armes retombées et la bountô atterrire...

Ce fut la seule réelle animation qui mouvementa la journée de la bountô et elle revint le soir à la sortie du Lycée pour retrouver Oseus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Ven 24 Avr - 0:07

Perdu dans ses pensées ,le jeune Oseus repensait au peu de chose qu'il avait vécu depuis sa découverte de l'institut, bien que pour lui tout cela était loin d'être peu , cela était même énorme .
C'est vrai , combien d'humain supérieur ayant découvert leurs pouvoir , pouvait se vanter d'avoir combatu un lieutenant bountô et l'avoir tué , d'avoir réussi à empêché une guerre , d'avoir trouvé son pouvoir et maintenant d'avoir rencontré une vampire , tout cela dans le mois qui suivit sa découverte des êtres spirituels .

"non c'est sur , il ne doit pas avoir grand monde dans mon cas Very Happy ."

"Je suis d'accord avec vous Mr Roso , les autres élèves eux sont plus occupés à suivre mon cours ."

Oseus sursauta provoquant les rires de tous ses camarades de classe encore une fois .

"hum , désolé Mr Tiroshi Rolling Eyes "

"pppssssssst .... hé Roso !"

L'étudiant se retournat pour faire face à un groupe de garçon qui semblaient le regarder avec envie . Aucune personne de sa classe ne lui avait jamais parlé , il était surpris d'être devenue la centre d'attention d'un bon nombre d'entre eux subitement .

"Ho regarde ..... la meuf qui est venu te voir ce midi ..... tu sors avec ?"

"Pour ton bien , vaut mieux que tu ne sache rien à propos d'elle Laughing "

"MONSIEUR ROSO VEUILLEZ VOUS RETOURNER !"

Oseus se retourna le sourire aux lèvres en entendant les continuer de l'appeler pour savoir qui était donc la meuf du midi ,mais en temps que bon gentleman , le jeune étudiant ne révella aucune information sur celle-ci lol! .

**oui il doit y avoir très peu dans mon cas , bien que j'avoue avoir été beaucoup aidé dans chacune de mes aventures ^^ **

Oseus tourna doucement la tête vers la vitre la plus proche .Le soleil entammait sa descente derrière les montagnes , comme pour accompagner la nostalgie du lycéen . Tout ce passait bien dehors , tout était calme ; tout était libre de faire ce qu'il désirait , rien n'était en fermé .
Regardant les quatres murs autour de lui ,le jeune garçon semblait prendre la décision qu'il considérait comme la meilleure.

** Je peux gagner ma vie avec l'institue , et j'ai de meilleurs amis là-bas qu'ici ....... je n'ai plus rien à faire ici .**

Quand soudain la sonerie retentie dans le petit lycée du jeune soldat Oseus Roso .

** Abir Very Happy .**

Sortant le plus rapidement possible du lycée , Oseus rejoignit Abir à la sorti du lycée , et lui proposa de suite de faire une petite balade sous la nuit naissante en attendant que le dojo soitde nouveau libre pour dormir . Tout en marchant , le jeune lycéen se mit à lui parler de tout et de rien , en particulier de la diversité entre les pantins des bountô . Aucun bountô n'était identique et avoir un allié aussi puissant donnait vraiment envie à notre jeune ami .

"C'est incroyable tout de même les pouvoir qu'ont vos Pantins , tout ronger , faire trembler la terre ,aspirer la vie ....... c'est impressionnant . Mais vous naissez avec votre pantin à vos côtés ou ils apparaissent comme par magie ?"

** Tiens tu parles comme-ci tu espérais en avoir un , je ne te suffit plus ? XD**

** Arrête de dire des bêtises Ochin , pour en avoir un il faudrait que j'ai du sang bountô je suppose , et puis un pet ne pourra jamais te remplacer ..... sauf quand tu a la flemme de combattre Laughing .**

** Merci de le signaler XD .**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Lun 27 Avr - 11:34

HJ: j'ai vu que tu avais mis que tu étais soldat dans ton dernier poste là, mais il me semble qu'on avait convenue que tu étais âme sup Razz

Abir accepta la promenade, n'ayant rien à faire de spéciale, comme à son habitude. Ils commencèrent alors à marcher, le soleil déclinant et la pénombre arrivant. C'est alors qu'Oseus lui posa la question sur les pantins. Un sourire bienveillant lui éclaira le visage:

" Et bien c'est une bonne question. Je ne le sait pas réellement mais je pense qu'à notre naissance, nous sommes liés avec une âme incarnée dans un pantin à l'apparence et aux pouvoirs en rapport avec notre nature. Il m'est pour ma part difficile de dire pourquoi j'ai reçus cette marionnette-ci et ces pouvoirs. Quelque chose me dit que la nature me hais. Pour m'avoir attribuer tout les symboles de la haines, du mal, je ne sais que penser...."

Son regard se perdit dans le vague et son coeur se serra. Elle réprima une envie de pleurer et ses yeux se mirent à briller. Elle ne savait pas qu'elle était l'objet d'une prophécie (CF: Histoire refaite <-- en cour). Elle ne savait pas qu'elle était destinée à répandre le chaos dans ce monde. La flamme noire ne l'avait pas encore contactée...
Quoi qu'il en était elle se sentait persécutée injustement. C'est pourquoi elle détourna la tête pour ne pas montrer son expression de tristesse au jeune homme. Elle tenta de reprendre une expression neutre avant de continuer:


" En tout cas, je ne sais ce que l'avenir prévoit pour moi, mais je souhaite que tout s'arrange, bien que cela ne semble pas particulièrement bien partit..."

Ils marchèrent ainsi, barvardant de chose et d'autre durant près d'une heure et demi, sans savoir qu'un autre élève les suivait. Celui-ci se cachait derrière et ne pouvait être détecté par les deux balladins.
Abir se tourna alors vers Oseus et pensant être seul lui dit:


" Tu veux voir Aryline ? Discuter avec elle, la toucher, voir faire une ballade ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mar 28 Avr - 0:31

[HJ] Abon on avait convenu ça ? Oups je ne m'en rappelait plus XD . Mais sais-tu qu'à ce niveau de son histoire Oseus possède bien le niveau de reiatsu d'un soldat ? Son reiatsu est assez faible , mais comme il s'additionne avec celui de son frère qui est au même niveau , à ce moment il obtien bien le niveau d'un soldat ^^ . C'est que l'on peut se demander à ce moment comment ça se fait qu'Oseus ne soit toujours qu'un soldat dans le "présent" alors qu'il a passé 5ans à s'entraîner . Ben la réponse se trouve de l'absence d'Ochin dans tout mes rp du présent . Oseus est bien devenu plus fort en 5ans , mais seul malheureusement Smile (vous connaiterez toute l'histoire très peu de temps avant que j'obtienne mon shikai XD lol) [/HJ]


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Quand Abir décrivait la nature de sa marionnette , le jeune humain supérieur hésititait même à l'apercevoir . D'après Abir , celle-ci était la haine personnifié , le symbole même du mal . Décrit ainsi , qui ne craindrait pas de poser les yeux sur la marionnette de la bountô ?

Plus ils avançaient et plus Oseus espérait que la belle bountô se trompait sur la liaison entre les marionnettes et leur maître , sinon , si sa marionnette ne représente vraiment que la haine , alors la vie d'immortelle d'Abir n'était pas prête de s'arranger et le jeune humain supérieur ne s'en résoudrait jamais .

" En tout cas, je ne sais ce que l'avenir prévoit pour moi, mais je souhaite que tout s'arrange, bien que cela ne semble pas particulièrement bien partit..."

** Ne t'inquiète pas Abir , je ferais tout pour que ça s'arrange .**

** Tout ? Oseus que veux tu faire d'autre ? Tu lui as trouvé un endroit où dormir , tu t'arrange pour qu'elle puisse se nourir, que veux tu faire encore?.**

**Je trouverai ........ je ne sais pas comment ,mais je trouverai un moyen de rendre sa vie meilleure.**

** Oseus ..... elle est immortelle ....... c'est un vampire , tu arrivera peut-être à l'aider un petit moment mais le temps qu'elle t'aura connu sur terre sera éphémère pour elle , tu n'arrangeras pas sa vie , c'est à elle seule de le faire .**

** Je réussirai .... tu as compris Ochin je réussiraià tout arranger .... même-ci c'est pour un petit moment je réussirai , et si ce petit moment ne suffit pas , je trouverai un moyen d'être immortel à mon tour pour continuer à tout arranger ...... je la connais depuis peu , mais je la considère comme mon ami ... et je ferrai tout pour mes amis .**

**....... à vouloir te mêler de tout ..... j'espère que tu ne nous attira pas des problèmes plus gros que nous .**

Puis , comme-ci s'était déconnecté du cerveau d'Oseus , le jeune humain supérieur n'entendit plus la voix de son frère de la soirée . Pourtant les paroles de celui-ci ne cessait de résonner dans sa tête , mais Oseus , plus borné que jamais était persuadé d'avoir raison sur Abir . Jusqu'à maintenant il n'avait que de la tristesse en elle , mais il savait qu'en y apportant de la joie , elle n'aurait plus de raison de ne plus aimer ce monde .

" Tu veux voir Aryline ? Discuter avec elle, la toucher, voir faire une ballade ? "

A cette proposition , Oseus fut surprit , ses yeux s'écarquillèrent et la réponse semblait avoir du mal à sortir de sa bouche . Se sentait-il prêt à Voir le symbole de la haine , parler avec celui-ci , le toucher ? Cette proposition était étrange car la haine , le mal était difficile à personnifier , serait-ce un monstre hideu , un ange de la mort ou pire la mort en elle même brandissant sa faucille ?

Le seul pantin dont il se souvenait avait la forme d'un lézard à taille d'homme et aux ailes blanches brillantes d'énergie spirituelles pure , tel un dragon venu d'un conte de fée . La personne qui le possédait n'avait pas semblé une batante acharnée comme peut laissé penser le symbole du dragon , alors qui sait peut-être que ce symbole de haine ne reflèterait pas Abir , bien que la logique voulait le contraire .

** C'est à cause de son pouvoir qu'elle a été rejeté ... à cause de sa marionnette que tout le monde la exclu ..... si je retiens mes craintes , si j'accepte chez elle et sa marionnette , je pourrais rendre à mes yeux , et peut-être même aux yeux des autres , ce symbole de haine , en symbole d'amour . Smile **

Oseus leva ses yeux vers la belle bountô , et un sourire se dessina sur son visage qui semblait avoir perdue toute crainte envers l'immortelle .

Dans la ruelle sombre et vide où ils étaient , tout semblait mise en place pour le symbole de la haine apparaisse et malheureusement et déploie son malheur comme il l'a toujours fait . Au bout de la ruelle sans lumière , l'autre élève observait toujours ce qui se passait entre la bountô et l'humain supérieur . Avide de voir des choses interdites , il risquait de voir ce que personne n'a pu voir plus d'une fois avant de rendre l'âme .

Le vent suffla dans la ruelle , et Oseus regardant toujours Abir avec son éternel sourire , se décida à hocher la tête de haut en bas .

"Biensur Abir , ce serait un honneur pour moi de rencontrer Aryline Smile ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mar 28 Avr - 11:06

Abir regarda Oseus dans les yeux et attendit sa réaction. Il commença par paraitre surpris, mais se ressaisis très vite et afficha un sourire. Cependant ce ne fut qu'après quelques qu'il répondit enfin :

"Bien sur Abir , ce serait un honneur pour moi de rencontrer Aryline ."

C'était la première fois qu'elle avait l'occasion depuis plus de 700 ans de présenter sa marionnette à quelqu'un. Pas de la faire apparaitre pour se défendre, mais bien de la présenter.
Elle avait peur qu'après ce qu'elle venait de dire, le jeune homme prenne peur en voyant Aryline. En effet, la licorne noire était le symbole opposé à la licorne blanche qui représentait le bien, la pureté...

Puis elle se décida enfin. Se concentrant, elle fit appel à sa compagne de toujours. Après quelques secondes un hennissement retentit dans le ciel. Lorsque les trois âmes de la ruelle levèrent la tête, ils purent apercevoir une forme sombre au milieu des nuages roses éclairés par le soleil couchant. Plus elle descendait, plus son identité se précisait. Puis elle se posa à côté de sa maitresse. Majestueuse, une robe d'un noir de ténèbres brillantes, la licorne ailée était là. Elle ressemblait à un pur sang de la plus belle race mais portait à son front une longue corne torsadée de la couleur de la nuit et deux ailes faites de plumes agglomérées de très longues tailles (2-3 mètres chacune). Contrairement aux chevaux classique, la queue de l'animal était fait d'un crin aux filaments désolidarisés les uns des autres, non regroupé par paquet et pouvant faire penser à des cheveux humains....
Voilà qu'elle se tenait là, à côté de la bountô non peu fière de son amie. Abir s'avança vers elle et lui flatta l'encolure:


" Je te remercie d'être venue ma belle. Contrairement à tout à l'heure aucun combat n'est nécessaire pour le moment. Je te présente Oseus, celui dont je t'ai parlé et que tu as vue dans mes pensées et mes souvenirs..."

Elle avait parlé à voix haute pour que l'adolescent qui assistait à la scène comprenne bien que ce ne soit pas nécessaire pour elle. En effet, un lien télépathique s'était crée entre la jeune femme et sa marionnette. Elles étaient si proche...
La réponse ne se fit pas entendre et elle arriva par le biais de la pensée dans les têtes des deux âmes qui faisaient face à Aryline:


* Enchantée de faire ta connaissance Oseus. Comme ma maitresse a certainement due te le dire, je suis Aryline, sa marionnette. Je lis dans ton esprit la question que tu viens de lui poser et je vais y répondre. J'ai toujours vécue avec elle, depuis sa naissance et je la suivrais jusqu'à sa mort. J'ai été crée pour elle lorsqu'elle est venue au monde par ses pouvoirs. Inconsciemment, c'est elle qui m'a donné forme...*


Ainsi Abir voyait ses doutes se confirmés. Elle n'avait jamais réellement posé cette question à sa compagne mais l'avait en revanche assaillit de ses interrogations sur sa naissance et le lieu, ainsi que la raison de son exile. Mais la pégase avait toujours refusé de répondre, laissant plané un mystère insoutenable...
Abir se tourna ensuite vers Oseus en sortant de ses pensées et l'examina pour voir comment il réagirait à cette apparition ajoutée à la réponse qu'il avait obtenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mer 29 Avr - 19:25

Face à l'apparition de l'incarnation du mal, je jeune humain supérieur avait peine à en croire ses yeux . Le pégase noir s'était posé avec grâce et sa posture majestieuse , digne de l'animal mythique , incitait au respect . Sa corne d'un noir semblant nacré , se présentait tel la main de la justice des rois , implacable et impérieu . La créature majestieuse fesait Oseus retourner en enfance , il se sentait tel un enfant face à la plus belle chose qu'il n'ait jamais vu , et tout timide , seul ses yeux écarquillés semblait signifier son emmerveillement .

Au moment où la licorne pénétra son esprit pour répondre à sa question , le jeune homme fut d'abord surprit qu'une personne autre qu'Ochin parle dans sa tête , mais fut rapidement attendrit par la voix d'Aryline qui semblait plus bienveillante que chevaleresque .

"Ma ......... magnifique ...... Aryline vous êtes la ...... créature la plus magnifique que je n'ai jamais vu .... cette majestée qui se dégage de vous ....... cette splendeur ....... je peux ?"

Ne sachant que dire à la première marionnette avec qui il parlait , Oseus avança sa main d'Aryline et la posa sur le museau de celle-ci en oubliant même d'attendre son autorisation ou celui d'Abir . Puis , s'adressant à Abir sans quitter Aryline des yeux , le petit garçon que paraissait maintenant Oseus semblait s'indigner des paroles de la bountô .

"Comment veux-tu qu'une créature si magnifique puisse être le symbole de la haine et du mal ? Pour moi ses ailes représentent la liberté , sa corne : la majesté , sa forme cheval : la fougue , ses yeux nacrés : la bienveillance , sa couleure : la discrétion ..... Si elle te représente bien , cela n'a rien à voir avec le mal , la haine ou la tristesse ....... mais bien de la majesté ."

Oseus fixait les yeux d'Aryline qui lui renvoyaient son propre reflet , l'apaisant encore plus qu'il ne l'était déjà .

"Ce pouvoir que possède Aryline , n'est pas un pouvoir du mal , mais bien un pouvoir de garde .... il faut un garde puissant et dévoué pour protéger une reine , tu avais peut-être décidé d'en être une à ta naissance Wink ."

Oseus dans la pureté d'enfant qui semblait l'envahir en ce moment , n'arrivait à voir aucune parcelle de mal en Aryline et avait donné une définition tout autre que laissait entendre la maîtresse de la jument , et qui sait peut-être que ses yeux d'enfant voyait la vraie nature d'Abir si elle décidait de choisir son destin .

"Qu'est-ce que ..... c'est affraid "

A l'autre bout de la ruelle , caché derrière des poubelles , l'autre lycéen observait tout d'un coin de l'oeil . Tremblant , il détournait à chaque fois son regard avant de la reposer sur Aryline qui semblait lui inspirer que crainte et terreur . Semblant incappable de crier ou de dire quoi que ce soit , le lycéen qui les avait suivit jusqu'ici s'enfuit dans le sens contraire .


[ EDIT Matsi : Tu parles, c'est juste un canasson... ]
[ EDIT Herkal : on dirait un âne c'te bestiole xD Elle est aussi têtu que sa maitrsse c'est pour ça qu'elles s'entendent. Pas pour autre chose xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mer 29 Avr - 22:23

Hj: peuf, bande de jalouse, c'est pas pck vous z'êtes pas belle qu'il faut jetter la pierre aux jolies filles Razz :looOool:


Abir regarda Oseus qui parut tout d'abord surpris. Son expression se modifia alors pour passer à l'admiration. Son visage enfantin exprima une grande joie et il bafouilla un compliment. Puis il posa la main sur le museau d'Aryline et la carressa doucement. Il se tourna ensuite vers la bountô et sembla s'indignerde la descritpition qu'elle lui avait faite de sa marionnette. Ce n'était pas le mal qui d'après lui était incarné dans l'animal, mais la majesté.
Il indiqua alors son point de vue qui était qu'Aryline était là pour la défendre, elle, Abir, une reine. Elle eu un sourire ironique : c'était bien là une vision enfantine. Le monde n'était pas comme cela...

Abir allait alors lui répondre mais un bruit au bout de la rue se fit entendre. Un adolescent humain était en train de s'enfuire. Il avait apparement aperçut la licorne et avait prit peur. C'est pourquoi il s'était élancé dans une course effreinée.
La bountô, apercevant cela, se précipita à sa suite. Néanmoins, elle s'arrêta quelques mètres plus loin avant de réfléchir. Que ferais-t-elle si elle le rattrappait ? Le tuer ? Non ce n'était pas du tout son genre....
Elle revint vers Oseus qui la regardait d'un aire interrogateur et dit:


" Laissons le partir. De toute les manières, nous ne lui ferions rien si nous l'attrappions. Et puis j'ai l'habitude qu'on me fuie...
Pour en revenir à notre conversation: tu ne vois que ce qu'il y a de blanc en ce monde. Ne crois pas que je suis une sainte non plus. J'ai fais des choses dont je ne suis pas fière dans ma vie. Je ne suis pas une reine. Je ne gouverne aucun royaume et n'ai pas l'autorité de celle-ci...

Quoi qu'il en soit serais-tu tenter par une ballade ? Depuis les aires, la vue d'une ville la nuit est magnifique..."


Abir venait de se rapprocher d'Aryline et passait ses doigts dans sa crinière. Elle attendait une réponse de l'humain et était prête à enfourcher la pégase noire....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Lun 22 Juin - 3:17

[hrp] lol je n'avais même pas vu les commentaires mort de rire ^^ , la guerre des filles a commencé , on le sait tous vous aimez toute les poney XD [/hrp]

A la proposition d'Abir , Oseus sourit . Voler est la chose la plus risquée , la plus impressionnante , et une des choses qu'il a toujours voulut faire , et celà depuis qu'il était tout petit avec son frère . Mais ce rêve a toujours été une utopie , jusqu'à ce jour .

"Avec plaisir Abir , biensur si Aryline me le permet ^^ ."

Comme réponse , il vit l'aile gauche de la pégase se pencher , pour le laissé monter plus facilement .

** Tu entends ça Ochin .... nous allons voler ....... tout les deux comme nous l'avons toujours souhaiter .**

**..... pour être franc je m'immaginais un peu plus matériel à ce moment .**

Oseus sentait la mélancolie dans la voie de son frère , il aurait tant voulu l'aider à ce moment , pour lui permettre de vraiment sentir ce que ferait de voler , ou même de retoucher le monde matériel .... mais malheureusement il n'en connaissait pas le moyen .

** Nous trouverons ...... tu entends Ochin ...... nous trouverons un moyen pour que tu puisse voler à ton tour .**

Ne recevant aucune réponse de son frère , le jeune humain , grippa sur Aryline , se laissant guider par celle-ci pour mieux trouver où poser ses jambes .

* prêt ?*

"Non ...... non attend Aryline ......."

Oseus semblait hésiter un moment , mais son hésitation était loin de venir de la peur de son premier vole , non au contraire il en était tout excité . Son hésitation venait tout simplement de la personne qu'il apréciait de plus en plus au fil des jours , cette personne qu'il s'était promit de protéger , et de sauver de cette déception du monde .

Se tournant vers Abir , il lui tendit la main , et comme à un premier bal , il l'a regardat intensément .

"M'accorderez-vous cette ballade ? Smile ....... enfin si ce n'est pas trop pour toi Aryline ^^ ."



[hrp] je sais que c'est court désolé XD [/hrp]
EDIT MATSI : j'aime pas les poneys ni les chevaux... Et encore moins les ânes comme aryline !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mar 23 Juin - 9:13

Hj: Ma ptite Matsi, voilà pourquoi on t'aime : ta naiveté Razz : tu n'as toujours pas remarqué qu'Aryline n'était ni un âne ni un cheval, ma pauvre. Je vais t'apprendre qu'il s'agit d'une licorne ailée où d'un pégase à corne au choix (la base est dc bien celle d'un cheval mais l'animal est tout autre...) Alala, mais ne t'inquiète pas on ne t'en veut pas Twisted Evil
Edit Matsi : Pour moi c'est un âne avec une tête de mule... Et avec des ailes et une corne si tu veux...


Abir regarda Oseus hésiter. Il semblait avoir des interférences intérieur par moment. Peut-être lui ausdsi avait-il une âme qui lui parlait. Elle ne s'était jamais posé de question sur les pouvoir des humains. Elle n'avait en effet jamais eu l'occasion de s'entretenir assez longtemps avec eux pour en apparendre plus sur leur puissance et d'où il la tenait. Il devait s'agir d'élu ou peut-être de mutant, qui savait ?
Puis vint le moment où il se décida enfin à enfourcher la licorne noire ailée. Il monta maladroitement sans toutefois faire de grosse erreure et se positionna instinctivement dans une position plutôt redressée. Là la marionnette lui demanda alors s'il était prêt. Mais il lui répondit:


"Non ...... non attend Aryline ......."


Puis il se tourna vers la bountô et lui tendit une main ferme en ajoutant:


"M'accorderez-vous cette ballade ? ....... enfin si ce n'est pas trop pour toi Aryline ."

La "jeune" femme explosa de rire devant cette scène. Un rire franc qui avait du ne pas voir le jour depuis de très longue années. Lorsque ce fut passé elle regarda l'adolescent dans les yeux et lui dit d'une voix bienveillante:

" Aryline peut porter jusqu'à trois personne si celle-ci ont la place de monter. Donc nous deux ne lui serions pas une trop grande charge ne t'inquiète pas.... Et j'accèpte volontier votre invitation messire chevalier. "

En effet, vu de cetfe façon, Oseus pouvait ressemblait à un de ces paladins montés sur leur fier destrier...
La bountô se rapprocha de sa marionette et sauta dessus avec professionnalisme, comme-ci elle l'avait fait toute sa vie. En réalité elle l'avait bien fait toute sa vie Razz .
Puis elle ajouta au jeune homme devant elle:


" Merci de m'avoir inviter. Mais si tu veux un conseil, ne te tiens pas si droit car en l'aire tu auras une prise au vent plus importante, si les vents sont puissants là-haut, on ne sait jamais, tu pourrais être désarçonné avec la vitesse. Et puis ce n'est pas si confortable que cela. Penches toi un peu plus en avant, avec tes jambes et ton bassin, épouse les formes d'Aryline. Tu dois ne faire qu'un avec ta monture, c'est le meilleur moyen d'être le plus efficace...

Aryline, c'est partit !"


Le pégase cornu n'attendais qu'une injonction de se genre pour démarer et s'élança telle une furie dans la ruelle. Puis alors qu'il ne restait pas grande distance entre le mur et les trois être, la licorne déploya ses ailes de plumes aglomérées et décolla du sol. Elle effectua un virage très sérré pour passer à côté du mur et continua de monter le long d'un courrant ascendant. Très vite, ils atteingnirent le sommet des maisons et s'élevèrent jusqu'à dépasser els immeubles...
Ce qu'avait redouté Abir ne se produisit pas. Dans les aires froids de la nuit, tout était calme et les vents ne souflaient qu'une légère brise un peu intensifié par la vitesse de la marionnette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mar 23 Juin - 20:31

Quand Abir explosa de rire , Oseus fut surpris d'une telle réaction , mais très vite , un grand sourire vînt orner son visage car c'était la première fois . Pas seulement sa première fois à cheval .... ou plutôt à licorne ailé ,mais tout simplement la première fois qu'il arrivait à faire Abir rire .
Un rire respirant le ridicule , mais surtout la joie , la joie de ce moment où sans même le remarquer , la bountô s'ouvrait à Oseus plus quelle ne l'avait fait à quiconque avant longtemps .

** je réussirais à la faire rester .... j'en suis certain ......**

Puis tout en écoutant les explications de la bountô qui excellait dans ses connaissances sur la monte , le jeune soldat humain se laissait guider tel un petit enfant apprenant à lire , mais de façon tellement plus agréable . Chaque petit détails , chaque positions comptaient pour devenir maître des airs .
Ce petit cours de vol transformait Oseus en petit enfant timide , pas seulement parce qu'il devait tout apprendre , mais surtout à cause de la position qu'exigeait la monte d'un pégase . Tout comme Oseus , Abir devait se coucher pour ne pas avoir de prise au vent , mais se trouvant , elle n'avait pas d'autre solution que d'être serré contre celui-ci , ce qui semblait largement suffisant pour faire rougir le jeune homme .
Cherchant souvent la solitude , l'adolescent n'avait pas eu de contact charnel avec quelqu'un depuis sa tendre enfance , mais malheureusement , il n'eut pas le temps d'y penser longuement car l'ordre d'envol était donné .

"Aryline, c'est partit !"

La piste de décollage était libre , les conditions météo semblaient parfaites , tout semblait propice à un bon départ , les pilotes étaient prêt , et la monture volante encore plus .
Aryline s'élançat à une vitesse folle dans la ruelle , plus rien ne semblait capable de l'arrêter maintenant , et avant même que le jeune humain s'en aperçoive , le pantin déployat ses ailes et décolla du sol .

"Oh punaise !"

Le jeune homme s'aggrippa à Aryline et ferma les yeux quand il vit le mur qu'évita avec brio la pégase cornue . Et quand il se décida à réouvrir ses yeux , le jeune homme vit les toîts des maisons s'éloigner de plus en plus , ressemblant très vite à des petites taches de couleur à peine perceptible dans l'immensité de la nuit .

"Je ...... je vole .... je vole ........"

Le jeune humain tourna sa tête quelques instants vers la bountô , il semblait tout excité ,mais en même temps un sourire apaisant reposait sur son visage .

".... nous volons Smile ....."

Tout était calme , frais et reposant . Au loin les nuages se heurtaient lentement aux montagnes désirant simplement caresser le monde céleste . Ce monde étoilé qui les entourait , ce monde survellé par les constellations des anciens grands de cette terre .
Voalant aussi haut et avec le vent caressant son visage , Oseus avait un peu de mal à prendre de grandes bouffées d'air , mais cela lui importait peu , il s'y habituait étonnement vite pour quelqu'un qui n'avait jamais vécu en hauteur , et surtout il se sentait si bien dans les airs , si bien avec Abir , si bien dans cette nouvelle vie , rien ne semblait pouvoir gâcher les jours qui l'attendaient .


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Essouflé , un adolescent s'arrêta devant un grand hangar . Ses jambes tremblaient , comme-ci il n'avait cessé de fuir quelque chose sur une très grande distance . Le lycéen observa affolé l'endroit d'où il venait , mais rien ne semblait le poursuivre , à vrai dire , la rue semblait anormalement vide en cette nuit dégagée .

Semblant toujours apeuré , le jeune homme frappa à la porte du hangar , mais de façon bien particulière comme-ci il effectua un code secret .

Bam bam ........ bam ........ bam

Puis il attendit un moment sans réagir , quand subitement , une voix ,venant d'un interphone qui semblait depuis longtemps rouillé , se fit entendre .

".... Petit ....... on t'a déjà dit de ne pas traîner par ici , ne nous force pas à être plus clair ."

"Je ...... je dois parler à Oboro-dono ....... son histoire sur la sorcière ...... elle est vrai ..... j'ai vu la sorcière ....."

Il y eu un silence pendant quelques secondes , puis un rire se fit entendre dans l'interphone .

"Et dit moi , comment veux-tu que l'on te croit ?..... As-tu au moin une preuve pouvant interessé Oboro-sama ?"

Le garçon hésita un moment puis se raprocha de l'interphone .

"Elle était avec quelqu'un de mon lycée , je sais où il habite .... ils semblaient proche ...... si nous le surveillons nous pourrons savoir où elle se cache non ?"

"....... Oboro-sama n'a pas de temps à perdre avec ces enfantillage , tout ceux qui ont osé lui faire perdre son temps ne sont plus là pour s'en vanter et ne crois aps que ton âge changera quelque chose, donc vaut mieux que tu nous lâche maintenant petit ."

"..... Il ne veux donc plus venger sa famille comme il le raconte si souvent ?"

Il y eu un silence beaucoup plus long cette fois , puis , quand l'adolescent s'apprêta à partir ....... la porte s'ouvrit .





[hrp] Tiens mais j'y pense , comme tu t'ennuis Matisi tu n'a qu'à t'amuser à faire la mafia voulant tuer le poney d'Abir ça va te divertir XD . Par contre si elle en le veut pas n'hésite pas à les faire agir aussi Abir ces pnj sont là pour toi :p . [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Ven 3 Juil - 12:47

Abir aimait ressentir cette sensation de liberté lorsqu'elle volait. Elle adorait le vent qui soufflait dans ces cheveux, voir le monde défiler en dessous d'elle comme si tout était insignifiant. Lorsqu'elle prennait son envole c'était comme si ces soucis restait sur terre et ne pouvait embarquer avec elle...

La réactions d'Oseus la fit sourir. C'était apprement la première fois qu'il volait et il était si surpris et enjoué à la fois...
Il semblait parfaitement s'accomoder à ce moyen de transport très pratique. Abir envoya alors une onde télépathique à la licorne:


* Fait nous passer au dessus des plus belles structures de la ville, comme ça nous montrerons à notre ...ami... ce qu'il y a de beau...*

* C'est d'accord. *

C'est ainsi qu'Aryline vira sur le côté et effectua un demi tour serré, penchant un peu ses passagers sur la droite, faisant monter l'adrénaline de ceux-ci. Ils passèrent au dessus de gratte ciel immense, au dessus d'une fête forainne où les lumières étaient des plus présentes et de myriades de tenites différentes...
Puis au bout d'une bonne demi-heure, la licorne se posa sur le toit d'un des plus haut immeubles de la ville, laissant les deux âmes sur son dos admirer la vue...


Abir descendit de la licrone et dit:

" Alors c'était bien ?"

--------------------------------------

La porte s'ouvrit, laissant entrevoir dans l'encadrure de la porte un homme d'un certain âge, peut-être la cinqantaine, qui semblait encore robuste et très strictes. Il se dégageait de lui une impression d'assurance et de force qui impressionnait le jeune garçon....

" Alors comme ça tu sais où se trouve la sorcière ? Qu'est-ce qui te fais croire que c'est elle ?

- Une femme qui possède un cheval noir avec une corne et des ailes, c'est la description que j'avais entendue, c'est pas elle ?"

L'homme se passa la main sur le menton et son regard se releva vers le ciel, comme s'il était dans ses pensées. Puis après quelques instants de silence absolue, il fit signe à ses hommes et fit entrer le garçon. Il le mena dans un bureau fermer de toute part avec pour seule issue la porte par laquelle ils pénétrèrent. Oboro s'assis dans un fauteuille et invita l'enfant à faire de même en fasse de lui:

" Dis moi tout ce que tu sais..."

L'enfant entamma alors le récit de ce qui s'était passé. Il avait suivit Oseus et Abir à la sortie du lycée pour comprendre qui était cette sublime femme qui l'accompagnait. Puis ils s'étaient arrêter dans cette ruelle à la nuit tombée. Là une créature était descendue des cieux, une créature sortie droit des enfers, le fameux cheval cornu avec des ailes de la couleur de la nuit. C'était à ce moment qu'il avait prit la fuite et avait immédiatement comprit qu'il s'agissait de la sorcière. Il était alors venue directement voir Oboro en se souvenait que celui-ci la recherchait car elle avait tuer trois de ses oncles...
Les yeux de l'homme, voilés pendant le discours de l'enfant, se remplirent de satisfaction lorsque ce dernier eu terminer:


" Très interressant, merci. Je sais maintenant qu'elle est par ici. Accèpterais-tu de nous conduire voir cet Oseus ? Ainsi nous les suivrons et tuerons la sorcière lorsqu'elle sera seule..."

L'enfant aquiessa pour signifier qu'il était d'accord et se leva, serrant la main du chef...

Hj: il est fort possible que ce soit mon dernier post vant les vacance. Dc répond et je répondrais si je peux, durant ces deux mois, si je peux pas dsl :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Dim 4 Oct - 19:35

HJ : Vraiment désolé pour ce retard , j'avoue qu'à mon retour j'ai plus pensé au rp dans le présent oubliant presque celui-ci alors qu'il est même essentiel pour la suite du rp dans le présent . Mais là t'inquiète je me remet au travail XD lol .

£££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££££



Sans plus attendre , le jeune étudiant sortit du grand hangar , reperd du gang d'Oboro , mais cette fois-ci , il sortit par la grande porte . Contrairement à son arrivé , le lycéen ne semblait plus appeuré , mais une once d'hésitation apparaissait maintenant sur son visage , comme-ci il était perdu ou qu'il comprenait à peine ce qu'il venait de faire , mais c'était trop tard , la roue du destin était lancé et maintenant plus rien ne pourrait l'arrêter .

De multiples grondements se mirent à résonner derrière le garçon , suivies de prêt de lumières de projecteurs éclairant tout le hangar et ses alentours obligeant l'adolescent à sortir devant la grande porte de peur d'être fauché par le monstre réveillé désirant sortir de sa cage enfin ouverte .
Repensant à la vision du cheval noir descendant des ténèbres , le garçon su de suite que celui-ci et sa sorcière n'auraient aucune chance face au spectacle infernal qui s'échappait du hangar .

Une quinzaine , oui c'était cela si il les avait bien compté , une quinzaine de chevaux mécaniques qui ne cessait de hurler leur rage , chevauchés par des hommes armés jusqu'aux dents prêt à ne laisser aucune chance à l'unique ennemi d'Oboro-sama , ennemi plus que singulier puisqu'il relevait plus du mythe que du réel , mais pourtant , tous croyaient en cet ennemi , ou plutôt étaient obligés d'y croire si ils tenaient à la vie .

Puis , alors qu'il restait en admiration devant cette armée entourant le hangar , le garçon remarqua à peine la voiture noire aux vitres teinté qui s'était arrêté juste à côté de lui . La porte arrière s'ouvrit et la voix d'Oboro se fit entendre .

"hé petit !"

Le garçon sursauta et remarqua enfin qu'on l'attendait .

"Qu'attends-tu pour monter ? Il est l'heure de partir à la chasse aux sorcières ."

Oboro se mit à rire et sans plus attendre le garçon monta dans la voiture qui n'attendait que lui pour se mettre en route . L'impressionnant cortège quitta la place du hangar et sans plus attendre se dispersa dans les différentes rues parallèles laissant presque croire que la voiture était seule alors quelle était suivie de prêt .

"Allez mon garçon , indique nous la route vers cet Oseus ..... et ne t'en fait pas nous savons être discret , traquer une proie est ma spécialité , quelle soi sur terre , en mer ou dans les airs , celle-ci n'aura aucune chance de nous repérer , et encore moin de nous survivre , ah ah ah ...."

" ...... c'est par là ......."

Et la roue du destin continuait à tourner vers le plus tragique des évênements .


§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Les manoeuvres d'Aryline ne cessait de faire battre le coeur d'Oseus , mais trop excité par cette sensation , celui-ci ne pouvait se permettre de fermer les yeux , lui permettant ainsi de profiter aux maximum de toutes les sensations que lui offrait ce vol , et tout les paysages que lui offrait la nature .

L'air était bon et sain , et si frais qu'il désirait rester éternellement entre Aryline et Abir qui lui diffusaient leur chaleure . Si bien qu'arrivé sur le toît d'un gratte-ciel , le garçon resta encore un moment sur la jument avant de se décider de se redresser puis de descendre de celle-ci à son tour .

"C'était incroyable ......; c'était ....... magnifique , pouvoir voler ainsi , pouvoir profité de cette face monde quand tu le souhaites , j'aimerais tant avoir cette chance ......"

A peine être descendu du pégase cornu , l'adolescent vascillat et arriva de suite à terre . Ses jambes ne semblaient plus tenir après tant d'émotion mais cela l'amusait plus qu'autre chose vu le sourire qu'il ne cessait d'afficher à la bountô .

Se tournant enfin vers la magnifique et olimpique vue qui s'offrait à eux , Oseus aurait tout fait pour que ce moment dure éternellement , mais l'hésitation d'Abir l'inquiétait à chaque fois qu'il y pensait .

"Abir ....... reste à Karakura ........ je t'en pries ....... tu es la deuxième personne avec qui je me retrouve sur un toît et tout comme l'autre je sais que cette rencontre changera ma vie , donc donne moi aussi cette chance certaine de changer la tienne ...... reste à Karakura ... reste avec moi et peu importe ce qui arrive avec l'institut , tu verras qu'au moin mes amis t'accepteront ,ainsi que leurs amis et je peux te dire que je connais carrément des membres important de clan d'humains suppérieurs donc tu sera loin d'être seul ^^ ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Dim 4 Oct - 23:27

La bountô était face à la ville, les yeux perdus dans les lumières épooustouflantes lorsqu'Oseus lui demanda de rester, pretextant connaitre du monde haut placé à l'institut. Elle ne savait que faire, elle ne savait si elle allait le faire. Elle allait peut-être tenté de rejoindre l'institut, avec un peu de chance et si elle en croyait l'adolescent, elle serait acceptée parmis eux. Ces premiers contactes avec l'institut d'art spirituel avaient pourtant été hostiles...

Elle retourna vers son nouvel ami un visage neutre d'expression mis à part son regard. Ce dernier ne s'arrêtait pas réellement sur les choses qui entouraient la jeune femme multicentenaire , comme si elle était dans ses pensées.


" Je ne sais pas ce que je vais faire. Il est possible que je reste, mais rien n'est sûr. Tu as de bons arguments, tu m'es une des seules personnes sympathiques, cela joue un gros poids dans la balance. Mais pour le moment, je ne sais pas..."

Elle se tenait immobile, le regard dans le vague, attendant certainement que la solution s'offre d'elle même. Lorsque tout d'un coup, une trainée bleue passa à quelques centimètres à peine du visage de la bountô. Ce fut le moment où elle reprit ses esprits et inspecta les environs autour d'elle. Rapidement, elle le découvrit: sur un toit d'un immeuble adjascent, un homme tenait un arc d'énergie bleu. Il s'agissait d'un quincy. Souriant de toutes ses dents, ayant ainsi un air mauvais, l'homme encochait une seconde flêche. Abir se précipita sur Oseus et le plaqua au sol:

" Attention ! C'est un ennemi ! Reste ici je m'en occupe..."

Une colère noire venait de s'emparer de la jeune femme. Encore un de ces adversaires qui venait la tuer ! Et celui-ci se permettait en plus d'intervenir pendant l'un des seuls moment où elle n'était pas malheureuse ! S'en était trop !
Abir courrue sur Aryline, l'enfourchant dans la foulée et esquivant une flêche mal tirée, puis décolla. En zigzagant, elle s'approcha du quincy. Cette méthode de déplacement était certe plus lente, seulement elle était nécessaire pour éviter les projectiles d'énergie. Lorsqu'elle arriva à proximiter de l'opposant, la bountô sauta de sa monture et, dague en main car elle venait de les récupérées dans ses bottes, engagea un corps à corps violent. Le quincy maitrisait parfaitement les arts martiaux et esquivait ou parrait avec aisance les coups de la jeune femme. Seulement, Abir n'ayant pas l'avantage de l'art du combat, elle avait tout de même celui du nombre ! En effet, la licorne ailée avcait contourné l'homme et le chargeait maintenant dans son dos. Elle le percuta , le transperçant de sa corne au niveau de l'épaule et le laissa retomber au sol. Abir se pencha alors sur lui et d'une voix glaciale déclara:


" Tu n'aurais jamais dû intervenir ..."

Un rayon de ténèbre sortit alors de la corne d'Aryline pour venir toucher le blessé en plein au niveau du coeur. Un hurlement de terreure, d'horreure et de dégout s'échappa alors de ses lèvres. il sentait sa vie quitter son corps, il sentait un froid indiscible envahir ses membres et savaient qu'il allait mourrir. Vue de l'extérieur, la victime subie un vieillissement acceleré monstrueux. Alors qu'il avait la trentaine, il ressembla en moins de dix seconde à un homme de quatre-vingts ans. Une fois le corps inerte, la bountô remonta sur le dos de sa compagne et revint auprès d'Oseus:

" Voilà mon quotidien...
Peut-être devrions nous songer à rentrer non ?"


A présent que la colère l'avait quitté, son visage était empreint de tristesse. Elle était lasse de devoir tuer et se battre. Elle en avait marre...De plus, elle apréhendait la réaction d'Oseus qui venait de la voir dans toute sa splendeur pour la première fois. Il voyait maintenant les pouvoirs dont elle était doté...

---------------------------------------------------------------------

Alors que le garçon guidait Oboro-sama vers l'endroit où il avait vu Abir pour la dernière fois, une trainée bleue en haut d"un immeuble attira l'attention du chef d'organisation. Une seconde fusa et il fit arrêter la voiture, descendant même de celle-ci pour observer ce qu'il se passait.
C'est alors qu'il la vit, la sorcière ! Sur sa créature démoniaque, elle venait de décoller d'un immeuble et se précipitait sur un second tout en évitant des flêches fluorescentes. Elle se posa alors, disparaissant à la vue des spectateurs en bas. Ce fut deux minutes plus tard qu'un cri retentit. Un cri qui glaça le sang de l'adolescent qui accompagnait le cortège punitif. Un cri qui fit même avoir un frisson à Oboro. Un homme venait encore de tomber sous les coups de cette furies. Serrant les dents, Oboro la regarda reprendre sa place sur le premier immeuble puis se tourna vers son jeune guide :


"Tu as bien fait de nous mener à elle. Maintenant c'est à nous de jouer. Lorsqu'elle s'y attendra le moins, nous lui tomberons dessus et elle connaitra le même sort que ce qu'elle a fait subir à nombre de nos frères... "

Il reprit alors son observation et eut un sourir sadique fugitif. C'était maintenant que la traque commençait vraiement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Ven 9 Oct - 22:22

Quand Oseus vit la flèche d'énergie spirituelle passer prêt de la tête d'Abir , le jeune humain ne comprit pas de suite ce qui ce passait et mit du temps avant de réagir même quand la bountô lui assigna de ne pas bouger . Le bleu scintillant de la flêche l'avait ébloui pourtant ce n'est pas la première fois qu'il en voyait une , le pseudo chef Quincy qu'il avait rencontré dans sa première mission en laissait de beaucoup plus grande , mais il ne s'attendait surtout pas à en voir une être lancé dans leur direction .

** Un Quincy ........ pourquoi poursuit-il Abir ?**

Il vit Abir s'envoler de suite vers l'archer qui semblait prêt à ne laisser aucune chance à la jeune femme , mais vraisemblablement cette détermination semblait réciproque .

** OCHIN , tu pense réussir à l'imiter?**

** Tu me prends pour qui ?**

De suite le jeune humain tendit son bras en direction du Quincy et un arc d'énergie spirituel semblable à celui de l'attaquant se format sur le bras du garçon qui, d'un geste professionnel , armat l'arc d'une flèche spirituelle .

** Punaise , espérons qu'il ne soit pas du camp de Keitaro ....... mais je ne peux pas risquer de perdre Abir ainsi ......**

** J'hésiterais à tirer si j'étais toi ....... tu l'as bien vu , ces flèches ne sont pas à tête chercheuse ou téléguidé , si elle se met sur la trajectoire de la flèche , je ne donne pas cher de sa vie .**

Le lycéen observait la scène , arc tendu mais impuissant . Les deux combattants bougeaient trop pour assurer le point d'impact de la flèche des dioscures . Mais bien qu'elle soit faible au corps à corps , Oseus comprit très vite que la force de la bountô reposait sur son jeu d'équipe avec la pégase cornue qui acheva l'ennemi dans un cri de terreur .

Le jeune garçon fut surprit de l'effet de l'étrange rayon noir qui s'échappa de la corne du destrier , à vrai dire , de là où il était , il comprenait peu ce qui se passait . Le quincy semblait maigrir et se crisper au loin , mais c'était étrange car autre chose se passait mais il avait du mal à le comprendre .

** Ochin..... tu peux m'expliquer ?**


**...... l'énergie vitale du quincy est aspiré , ce qui le fait viellir à une vitesse folle .... viellir et mourir . Puis toute cette énergie pénètre dans Abir ....... elle te l'avait dit pourtant ......**

Oseus effrayé , mais en même temps fasciné , fit lentement disparaître l'arc et la flèche d'énergie spirituelle . Il hésitait sur ce qu'il devait penser mais une chose était certaine , il ne reviendrait pas sur sa parole .

La bountô revint sur le toit où se situait le jeune humain , calme comme à l'aller , bien qu'une certaine inquiétude se lisait dans ses yeux , inquiétude sur le sentiment de celui qui se disait son ami .

" oui tu as raison , allons-y avant d'en croiser d'autre ."

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§!

[hrp] désolé je n'ai aps eu le temps de finir g des invités , mais tu peux poster après pour dire que l'on s'envole et que l'on arrive , ça pourrait laissé plus de suspense si on ne sait pas ce que font les mafieux XD lol [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Sam 10 Oct - 10:52

Aucun des trois compagnons sur le toit n'avait remarqué la voiture noir qui venait de s'arrêter dans la rue et l'homme qui en était sortit. Ils avaient été trop absorbé par les évènements qui s'étaient produits. A présent ils seraient suivit sans le savoir, ce qui allait engendrer des choses incommensurables ! Imaginez si Abir avait eu à ce moment l'idée de regarder en bas et avait aperçut l'homme qui la fixait...
La prophécie ne se serait pas réalisé et elle ne serait jamais devenue ce qu'elle allait devenir: le fléau...

Mais la chance, ou la malchance selon le point de vue, voulue qu'elle ne se préocupe à se moment que de partir de là. C'est pourquoi elle enfourcha sa meilleure amie et fit signe à Oseus de faire de même. Une fois le jeune homme monté, la licorne noire ailée s'élança, prenant élan sur toute la surface du toit et se jettant dans le vide. Les ailes déployées, elle plana jusqu'à trouver un bon courrant ascendant et s'éleva ensuite. La ville était visible maintenant dans son ensemble, de toute beauté avec ses lumières à la fois clignotante et permanente, on aurait dit un sapin de noel...
Puis lentement, après une dizaine de minutes, Aryline redescendit en direction d'un parc isolé.
Lorsqu'ils attérirent, Ils virent tout de suite que l'endroit était vide car les lumières y étaient très présentes, permttant un grande visibilité malgré la nuit. La bountpo sauta au sol et alla s'assoir sur un banc. Là elle se mise à réfléchir...


Hj: dsl peu d'inspiration XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Lun 26 Oct - 23:47

Oseus descendit à son tour de la belle jument noire ailée et cornue . L'air était frais et bon , le cadre du parc en pleine nuit était magnifique , mais la situation était des plus triste malheureusement .

** alors que tout semblait bien se passer , il a fallut que ce quincy gâche tout et confirme les dires d'Abir ............ si elle est poursuivit même ici ....... elle n'acceptera jamais de rester ......**

le jeune humain s'assit à son tour sur le banc , son regard plongé dans les étoiles . Celles-ci ne les entouraient plus comme il y a peu sur le toit du bâtiment sur lequel ils étaient perché , non , cette fois-ci elle semblaient juste les observer , comme-ci quelque chose les faisaient comprendre qu'il ne fallait plus s'attacher à la belle bountô et au jeune humain , comme-ci le destin venait de décider que la séparation avec ces êtres terrestres ne pouvait plus attendre . Oseus continuait tout de même à les regarder , les reprochant de les mettre à l'écart , mais en même temps, ce sentiment de rejet l'affectait moins que ce qu'il pensait , et cela était dût qu'à une seule chose : il n'était pas seul .

Cette simple pensée le réjoui , et il finit par tourner son regard sur Abir qui ne cessait de réfléchir . Puis en soupirant comme-ci de rien était , le jeune homme souria.

"punaise ....... ils ne veulent vraiment pas te pardonner ...... ni t'oublier à ce que je vois . Te poursuivre jusque là-haut il faut le faire tout de même Laughing ."

Le garçon se leva lentement , puis se dirigea vers Aryline pour passer ses mains dans la crinière de celle-ci tout en posant sa tête sur la belle jument .

"peu importe ce que tu as put faire .... mais si c'est juste parce que tu existes qu'ils t'en veulent , moi je te pardonne ..... et si nous ne trouvons personne d'autre pouvant faire comme moi , alors tant pis pour eux ..... "

Le jeune soldat humain baillât tout en s'étirant longuement avant de reposer ses yeux sur la bountô .

"Il commence à se faire tard , je vais rentrer à la maison pour me reposer un peu et tout préparer ....... une longue route nous attends demain ........que dirais-tu de faire une petite randonnée vers le sud , je me suis toujours dis que si je quittais Karakura , je commencerais par visiter les villages montagnards avant de me décider à voir de l'autre côté de la mer......."

Bien qu'il ne le disait pas ouvertement , le jeune garçon se disait prêt à suivre la bountô vampirique vers des contrées inconnues où il seraient certain que personnes les poursuivraient , même-ci pour cela il devrait faire le tour du monde pour lasser les poursuivants d'Abir qu'il ne voulait absolument pas perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Ven 19 Fév - 17:17

Oseus tenta de la rassurer en lui déclarant qu'il la pardonnait. Elle en était touchée car il s'agissait de la première personne qui l'acceptait pour ce qu'elle était. Malgré le fait que cela faisait quelques jours déjà qu'ils s'étaient rencontrés, Abir ne pouvait se dépatir du sentiment d'humilité qu'elle avait à son égard. Elle avait enfin trouvé quelqu'un qui l'acceptait pour ce qu'elle était, quelqu'un qui en voyant ses pouvoirs n'avaient ni fuit, ni fait preuve d'animosité à son égard.
Il lui proposa ensuite une promenade dans le sud le lendemain. Elle releva la tête vers lui et déclara:


" J'en serait ravie. J'ai toujours jusqu'à présent voyagée seule et vu des choses magnifiques. Mon coeur n'y étant pas je suis passé à côté, mais à deux, je suis sûr qu'elles paraitront merveilleuses !
Je vais te ramener puis j'irai dans le dojo. Reposons ous bien afin d'être en forme pour demain. Viens, je te raccompagne"


Elle lui fit signe de monter sur Aryline et enfourcha une nouvelle fois la licorne ailée.

Dans l'ombre des arbres, l'ombre d'une voiture trônait. Les hommes à l'intérieur observait la scène et Oboro fit signe au conducteur:

" Suit là, je veux savir où elle va se rendre. Nous l'attaquerons lorsqu'elle sera seule et nous la tuerons une bonne fois pour toute. Ces monstres ne devraient pas exister..."

L'homme au volant aquiessa et attendit de voir la direction que prendrait la sorcière sur sa monture démoniaque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Mar 23 Fév - 16:41

Le jeune Oseus souria à la réponse de sa nouvelle amie . Les choses n'allaient plus être comme avant , un nouveau chapitre de son histoire dans les monde spirituels allait débuter , il en était certain . Avec Abir, Aryline et Ochin à ses côtés , l'adolescent devinait déjà que les aventures qu'il vivrait seraient hors du commun, idem pour les paysages qu'il découvrirait. C'est dans cet univers hors du commun qu'était sa place et non au lycée au milieu d'étudiant ne remarquant même pas sa présence .

Chevauchant de nouveau sur la belle licorne ailée, le jeune garçon regardait la ville sous ses pieds sa ville natale pour la dernière fois espérait-il, bien que non, il savait qu'il y reviendrait un jour pour rendre visite aux clans Quincy et Bounto de la réserve naturelle , ainsi qu'à Kamiya la lieutenant louve , mais avant cela il voulait profiter du monde aux côtés de sa nouvelle amie, un monde à la fois merveilleux et hostile qui l'obligeront à grandir et devenir plus fort , en tout cas assez fort pour protéger Abir .

Arrivé sur le toit de sa maison , Oseus descendit de la monture d'Abir en gardant son sourire habituel .

"On se voit demain alors ? Tu n'auras qu'à venir directement chez moi, je préparerais mon sac pour notre descente dans le sud ....... si ce monde ne veut pas de toi tel que tu es , alors on en trouvera un autre Wink ."

Puis sans plus attendre , le garçon passa par la fenêtre de sa chambre et regarda ses toiles entreposées un peu partout qui semblaient presque être des photos tel elles étaient des copies parfaites .
S'apercevant qu'Abir était partie, Oseus se mit devant la peinture qu'il avait fait de celle-ci , et prit son pinceau pour y ajouter un détail non sans importance sur la toile .

** Tu vois Ochin, elles sont comme nous, deux âmes liées dès la naissance et jusqu'à la mort ...**


Seul dans sa chambre, le garçon ne cessait de penser au lendemain sans faire une seule fois attention aux bruits de véhicule passant devant chez lui malgré l'heure tardif , ou encore le ciel qui devenait de plus en plus nuageux , faisant disparaitre les dernières lueurs d'étoiles au-dessus du nouveau chapitre de la vie qu'il rêvait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abir Caes
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire


Nombre de messages : 360
Age : 27
Monde d'affectation : aucun
Grade : Capitaine-hybride
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 11/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
220/220  (220/220)
Energie spirituelle:
210/210  (210/210)
Experience utilisable:
93/339  (93/339)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Dim 7 Mar - 14:04

Abir déposa le jeune homme chez lui. Elle remonta ensuite sur le dos de sa monture et repartit dans les cieux. La bountô était toute excitée à l'idée de repartir à l'aventure en compagnie de son nouvel ami. Dans cet état, c'était comme si elle avait rajeunie jusqu'à sa vingtaine lorsqu'elle était partit du clan bountô. Elle était jeune fougueuse et recherchait l'aventure à chaque coin de rue. Seulement là elle n'était plus seule....

La "jeune" femme se dirigea droit vers le dojo sans se soucier du monde qui l'entourait, sans voir qu'elle était suivit depuis le sol. Elle était dans ses pensées et se laissait guider par sa compagne.
Elle arriva quelques minutes plus tard et entra par la fenêtre arrière après avoir renvoyer dans son plan Aryline. Puis, fatiguée par son dernier combat, elle se laissa tomber sur un futon qui trainait dans le coin. Elle s'endormit rapidement...

Ce fut une demi heure plus tard qu'un grand fracas la réveilla. On aurait dit qu'une bombe venait d'exploser à proximité. Abir sauta sur ses pieds et regarda autour d'elle sans comprendre ce qui se produisait, l'esprit encore embrumé. Elle se repris toutefois en une fraction de seconde et fonça dans la salle d'entrainement du dojo. Là , elle remarqua un gigantesque trou à l'endroit où devait se trouver la porte et une quinzaine de silhouette pénétrant dans le bâtiment par là. Les hommes sourires d'un aire mauvais en la voyant. La bountô comprit immédiatement leurs intentions.
Ils portaient chacun au moins une arme de corps à corps, allant des chaines au katana. Deux d'entre eux avait même des pistolets. Derrière, une voiture noire se dressait. C'est alors qu'une phrase lui glaça le sang. Destinée à un de ses camarades, un homme de la troupe déclara:


" Le gamin avait raison. Heureusement qu'il est venu nous chercher pour nous dire qu'elle était là, on va pouvoir mettre fin aux agissements de cette sorcière !"

Le coeur d'Abir cessa de battre. Un seul adolescent savait où elle dormait la nuit. Un seul adolescent savait qu'elle se trouvait ici. Ce "gamin" comme ils l'appelaient n'était autre qu'Oseus, celui qu'elle croyait être son ami. Il l'avait piégé. Une fois de plus elle s'était fait avoir par la malveillance et la fourberie humaine. Mais c'était la dernière fois...
Dans l'esprit d'Abir, tout bascula, quelque chose disparu à jamais: sa bonté. Elle devint alors l'enfant de la prophécie à laquelle elle était sujette: le fléau. Elle avait été trahie une fois de trop. Et par une enfant qui plus était. Par quelqu'un sensé symboliser l'innocence. S'en était trop. Emplie d'une rage indiscible, elle fit appel à Aryline. A deux, elles se jetèrent sur les hommes telles deux furies. La licorne ressentait parfaitement ce que ressentait sa maitresse. C'est pourquoi sans perdre de temps elle fondit sur le groupe désemparé devant une telle démonstration de colère et haine. Trois hommes mourrurent avant même qu'ils aient put réagir. Les autres voulurent s'éparpiller pour ne pas faire de cible trop facile. Pendant cette manoeuvre deux autres perdirent encore la vie dont l'un de ceux qui possèdaient une arme à feu.
La bountô quand^à elle avait sortit ses dague et se précipita sur un homme armé d'un katana. Seulement il s'agissait d'un simple humain, elle, elle avait 800 ans de maniement de ces armes. L'homme voulu tenter une belle feinte. Mais Abir ne lui en laissa pas le temps: écartant la lame adverse à l'aide d'une de ses dagues, elle plongea l'autre dans le ventre de son adversaire qui s'écroula dns un gargouillis. Lorsqu'elle se retourna pour faire face aux autres, elle aperçut la pégase cornue qui embrochait un nouvel ennemi. Soudain, un coup de tonerre retentit. Une violente douleur lui perça alors le flanc. Baissant les yeux, elle aperçut un trou juste sous ses côtes. Un trou par lequel son sang commençait à couler. Un homme armé d'une chaine se précipita sur elle pour lui flanquer un coup. Elle fut percutée de plein fouet et balancer à terre. Mais alors que son adversaire allait lui asséner un noueau coup, un hénnissement se fit entendre et un rayon de ténèbres fusa sur l'homme à la chaine. Celui-ci vieillit de cent ans en quelques secondes et Abir se sentit bien mieux. La blessure se referma en partit et elle put se remettre sur pied. Un second rayon sur l'homme au pistolet acheva la guérison de la bountô. Il ne restait alors plus qu'une demi douzaine d'homme qui regardait les deux "cibles" avec terreur. L'un deux voulu fuir, mais une dague le cueillit entre les homoplates. Il s'écroula. Les cinq autres voulurent se précipiter sur Abir. Mais c'était sans compter Aryline qui s'interposa et en écrasa un sous ses sabots. Les autres reculèrent devant cette apparition sortie droit des enfers. Ils ne connaissaient pas les bountô, ils pensaient surementavoir affaire à une vraie sorcière invocant des démons...

Abir profita de leur frayeur pour en égorger un nouveau et taillader le bras d'un autre.
Le combat qui s'en suivit fut une vrai boucherie. Les hommes se firent massacrer sans pouvoir rien faire de part leur peur de l'inconnu et de la "magie". Lorsque tout fut terminé, Abir, haletante, se tourna vers l'entrée. La voiture avait disparue.
Enfourchant Aryline, la rage lui dictant toujours ses actes, les deux amies fusèrent dans la rue et prirent leur envol. Elles se dirigèrent droit sur la maison d'Oseus. Lorsqu'elles arrivèrent, Abir ne prit même pas la peine de descendre et explosa la vitre de la pièce pour rentrer avec sa monture. C'est dans ce fracas qu'elle réveilla l'adolescent.
Tournant un visage effrayant vers lui elle déclara d'une voix glaciale:


" Les traitres doivent payer de leur vie !"

Sur cette déclaration et sans sommation supplémentaire, elle transmit mentalement à Aryline:

* Rayon de ténèbres !*

*Bien...*

Seulement la licorne ailée savait lire dans les pensées. Elle comprit immédiatement qu'Oseus n'était pas l'auteur de l'attaque. Mais elle ne pouvait en avertir la bountô car celle-ci le prendrait comme une secondetrahison. C'est pourquoi, pour la première et la dernière fois de sa vie, elle s'éleva contre le jugement de sa maitresse. Pour ne pas tuer le jeune homme elle se concentra le plus qu'elle ne l'eu jamais fait et lança un rayon qui stockerait dans sa corne l'énergie vitale du jeune homme. Elle pourrait alors la relacher lorsqu'il serait hors de danger et lui rendre la vie...
C'est ainsi que juste avant que l'assaut ne parte une voix retentit dans l'esprit d'Oseus:


* Ai confiance...*

Les noirceurs de la mort fusèrent en direction de la poitrine du jeune homme et le percutèrent de plein fouet devant son ébahissement. Il sentit sa vie se faire aspirer ainsi que l'étreinte glaciale de la mort se resserer. Il vieillit alors à grande vitesse et finit par s'éteindre.
Toujours sous l'emprise de ses sentiments, Abir ordonna un départ immédiat. Lorsqu'elle sortir de la demeure Aryline relacha l'énergie du jeune homme. Ainsi celle-ci réintégra l'enveloppe de son propriétaire et il redevint exactement tel qu'il l'avait été avant l'assaut.
Quant à elles, les deux compagnes disparurent dans le lointain.

Le fléau était née...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oseus
soldat humain


Nombre de messages : 321
Age : 28
Monde d'affectation : Monde des Humains
Grade : Soldat
Division : 2eme division
Date d'inscription : 27/03/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
60/60  (60/60)
Energie spirituelle:
70/70  (70/70)
Experience utilisable:
63/104  (63/104)

MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Lun 5 Avr - 20:46

Oseus rouvrit peu à peu les yeux. Tout semblait flou autour de lui, il avait du mal à comprendre ce qui c'était passé, tout fut si rapide, et tout était si noir. Quand soudain, il sembla revoir le rayon noir foncer sur lui accompagner de cette horrible douleur qui envahissait tout son être avant que toutes sensations disparaissent.
Prit de panique, le jeune garçon sembla suffoquer, la main sur sa poitrine, il semblait vouloir attraper son cœur tant il serrait fort son pectoral. Tout semblait lui revenir en mémoire, la fenêtre brisée, le regard sombre d'Abir et le rayon noir tel les ténèbres les plus profondes.

**Les traitres doivent payer de leur vie !...... traitre......mais je ne t'ai jamais trahi....alors pourquoi?...... pourquoi?....**

Des larmes commencèrent à couler doucement sur ses joues, puis tomber sur sa main serrant toujours fermement sa poitrine. Sa respiration se stabilisait au fur et à mesure que les minutes passèrent, et ses larmes ralentirent leur rythme bien que le jeune garçon ne cessait de les sentir sur son visage, et une évidence apparue à ses yeux bien qu'il avait peine à y croire.

".... je suis...... mort...... n'est-ce pas?"

Aucun bruit ne se fit entendre, à part le souffle du vent qui pénétrait dans la chambre à son bon vouloir maintenant que toute la partie de la chambre entourant la fenêtre avait été brisé. Puis, comme revenu du royaume des morts, une voix familière se fit entendre dans la tête du jeune humain.

** Oui...... nous sommes mort.... **

**Pourquoi m'a-t-elle tué? Je n'ai rien fait contre elle .... j'ai tout accepté d'elle sans crainte......**


Mais aucun mot ne vint en réponse à cette question cette fois. Perdu, Oseus sorti de son lit et se mit devant le trou béant qui était il y a peu une simple fenêtre fermée.

**Suis-je une âme maintenant? Comme toi?**

**Non, Aryline nous a sauvé la vie..... notre énergie vitale, nos âmes, elles les a bien absorbé, mais elle ne les a pas donné à sa maîtresse, ainsi elle a pu nous les restituer, nous rendons ainsi la vie .**

**...Elle est..... partie...**

Debout devant la brèche ornant maintenant son mur, le jeune garçon laissait les doux rayons du soleil levant caresser sa peau et se refléter sur les traces de ses larmes qui ne cessaient de faire scintiller son visage juvénile. Son T-shirt blanc ne cessait de bouger au rythme du vent, et ses bras pendaient le long de son corps, comme-ci ils avaient perdu toute volonté.
Et son regard, son regard était vide, rien ne semblait se refléter sur la pupille qui semblait presque disparaître au fur et à mesure que le soleil éclairait le garçon. On dit que l'âme d'une personne pouvait se lire dans les yeux de celle-ci, pourtant, celle du lycéen semblait avoir totalement disparu dès que celui-ci comprit qu'il ne reverrait jamais la belle Abir qu'il avait connu, la jeune femme souriante qui avait décidé de laisser une autre chance à la vie, la vie aux côtés d'Oseus.

** Frérot ..... sortons tu as besoin de prendre un peu l'air......**

**... oui tu as raison Ochin.**


Le garçon alla prendre une douche comme-ci de rien était. Il mit son uniforme, puis sorti avec son sac en direction du lycée.Aucune pensée ne lui traversait l'esprit, et son regard restait vide quoi qu'il fasse.
Arrivant devant le lycée, il n'eut pas la force d'y entrer se rappelant Abir l'attendant à la sortie des cours malgré tout les adolescents qui ne cessaient d'avoir leur regard braqué sur elle .
Puis passant devant le dojo, il se rappela quand il y pénétrait avec la belle bountô pour lui proposer celui-ci comme refuge .Le dojo en question était maintenant fermé de toutes part par les banderoles de la police qui étaient déjà sur les lieux où il semblaient avoir eu de nombreux meurtres inexplicables. Oseus entendit un des hommes de cadavres vieux de cent ans, mais il ne voulait y croire, la Abir qu'il connaissait n'aurait jamais fait ça, il en était certain.
Partant sans plus se renseigner, il passa devant l'institut secret d'art spirituel où il voulait au départ persuader Abir de s'y rendre avec lui pour faire des missions ensembles et ainsi montrer à l'institut qu'elle n'était pas une menace, mais plutôt une femme qui cherchait juste à vivre heureuse avec les siens.

Tout les lieux où il passait semblait lui rappeler la magnifique femme qu'était Abir. Il s'était imaginé tant de chose qu'il arrivait même à avoir des souvenirs de chose qui n'était jamais arrivé. Il se voyait avec Abir côtoyer les habitants des villages des montagnes, s'habillant comme eux et apprendre leurs traditions. Il se voyait prendre bateau avec la jeune femme tout en faisant signe à Aryline s'amusant à voler au-dessus d'eux malgré le regard étonné de l'équipage et des passagers apercevant pour la première fois cette créature de légende. Il se voyait même visiter tout les monuments du monde, parcourant la planète comme de simples humains cherchant juste à vivre au jour le jour, et protégeant dès que possible les humains des hollow, combattant main dans la main, le sourire aux lèvre.

S'arrêtant soudainement, alors qu'il passait sur une colline montrant au loin les montagnes vertes avoisinantes, le jeune garçon tomba brutalement à genou et se recroquevilla sur lui-même. Des larmes se mirent à couler à flot de ses yeux, et sa bouche torturé par le chagrin ne pouvait plus retenir ses cris et ses gémissements .

"pourquoi? ....... POURQUOOOOOOOOIIIIII ........ AAAAAAAAHHHHH ....aaaaaaahhhhhh." Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]   Aujourd'hui à 9:44

Revenir en haut Aller en bas
 
[HM] Et la pendule s'arrêta [rp dans le passé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 3 suspects arrêtés dans le braquage du Ministre Daniel Supplice
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Arréter une diarrhée
» [Mairie] Béziers: arrêtés municipaux en application
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Autres :: Archives des messages-
Sauter vers: