Bleach-rpg

Un ancien forum RPG où seuls les anciens membres peuvent encore poster
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Courses Nocturnes (Mission C)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Courses Nocturnes (Mission C)   Jeu 10 Juil - 21:00

Je récupérai la feuille de courses... La liste était relativement simple, mais il était déjà 23H... Il me fallait trouver une épicerie de nuit...Je marchai dans la ville désormais silencieuse, me dirigeant vers le centre ville.

* Rang C pour des courses? Les épiceries doivent être très rares ici...*

Je me remémorai l'attitude moqueuse du jeune homme m'ayat confié cette mission. Il avait dû bien rire en voyant écrit « Courses du général ».... Sa consigne était sûrement de confier une mission de rang C a tous les nouveaux venus lieutenants, mais je n'étais pas convaincu du bien fondé de cette offre... Les rues étaient tranquilles. Comme toujours, j'apréciais la nuit autour de moi. Tout compte fait, cette mission me distreyait. Elle me faisait rire... Réfléchissant à haute voix, j'énonçai:

-Le truc qui m'embète le plus, c'est que je vais devoir payer la nourriture de ma poche... Combien j'ai sur moi?


Je ne disposais que de petite monnaie, mais c'était bien assez pour remplir la mission. Je pourrai me permettre quelques fantaisies en route. Je m'arrêtai tout d'abord auprès d'un distributeur de café, et choisis un cappucinno sans sucre. Le gobelet fut rempli dans un bruit glougloutant, et le « bip » de la machine me signifia que je pouvais retirer le café. Comme toujours, je le bus par petites gorgées chaleureuses qui passaient en moi comme des petits brandons de flammes réchauffant mon corps. Je longeais maintenant le grand canal. A ses alentours, une bande de jeunes faisait une fête autour d'un bon feu, chantant, dansant , buvant. Tout ça , je ne l'avais jamais connu, Père nous tenait toujours à l'écart des autres jeunes, sous prétexte que nous étions différents...

* Tu te souviens, nee-san? Il essayait toujours de trouver des excuses pour ne pas accepter des invitations à des anniversaires, des fêtes, et nous casait toujours dans un bahut paumé. Du coup, mon seul ami, c'était lui. Enfin, il essayait d'être notre ami. Sans toi, nee-san, je serais timbré. Déjà que je suis pas mal, là. Je te parle alors que tu n'est plus avec moi... *

J'observai un petit silence mental. Le canal était long, je décidai alors de bifurquer en direction du quartier commerçant. Depusi quand étais-je libre? Même à mes 16 ans, je n'avais toujours pas le droit de sortir....

*Seulement quand vous avez disparu, tous. Seulement. Seulement....*

Même seul, même isolé, même dans la nuit, mon sourire ne me quittait pas. Je continuai de remonter l'avenue. Les enseignes des épiceries éclairaient cette fois mon visage, qui n'avait rien perdu de sa normalité. Les pavés embriqués parfaitement se succédaient sous mes pieds, aucun décalage, aucune imperfection. Comme ma vie. Sauf qu'il y manquait un pavé, dans ma vie. Le pavé ou il était inscrit « Nee-san ». Les autres, je m'en foutais. Cette rencontre avec cette jeune fille que j'avais percuté... Ce genre de choses, c'étaient des bouts de pavés remplaçant peu à peu le pavé « Famille ». Enfin, plus précisément les pavés « Père » et « Mère » . Je fermai les yeux un court instant, avant de relever la tête. J'étais enfin arrivé devant une épicerie de nuit. Le néon montrant un cabas en plastique vide clignotait d'une lumière jaunâtre, désagréable. Je poussai la porte et fis tinter une clochette. Un vieil homme en tablier était assis derrière le comptoir.

-Bonsoir.

J'arboirais toujours mon sourire, et le vieil homme me rendit mon salut. Un salut nocturne... Je commençai à faire le tour des rayonnages, en pensant au hangar. De quoi manquais-je ces temps-çi? Ah oui, des nouilles. Des gros paquets de nouilles. J'en attrapai deux de un kilo, et commençai à rassembler les objets nécéssaires pour le général...

-Il va se faire une bonne bouffe, le général...

J'avais pensé tout haut, et je ris pour combler ma gêne. C'était si cocasse. Une première mission, rassembler des provisions.... je relus la liste.

*Des patates, du blanc de poulet, des fraises, du lait, des kiwis... Mais, c'est la recette du poulet aux fruits!!! Il a bon goût le général...*


Je commençai à rassembler les ingrédients, quand soudain, une chose effroyable se produisit...

-Excusez-moi, vous n'avez plus de blancs de poulets?

Le marchand me regarda d'un air dubitatif, puis fit non de la tête.... Il ne me restait qu'a payer ce que j'avais déjà trouvé, puis de chercher une autre épicerie... Je ressortis dans le froid de la nuit, mon sac dans la main. Le silence le plus total reignait. Je me mis en quête d'une autre épicerie... La seule fois que j'avais mis un pied hors du gigantesque domaine familial, nous étions allés au village à côté de chez nous, dans une petite épicerie miteuse...

* Et tu te souviens aussi de ces grandes sucettes en sucre que Père nous avait achetés? C'était si doux sous la langue... Si nouveau pour nous, qui ne connaissions rien du monde extérieur... Dis-moi que tu te souviens, nee-san.... *


Comme toujours, elle ne me répondait pas. Je m'assis alors sur un banc. Parfois, les émotions sont très lourdes, et reviennent à la charge.Cette-nuit là, le dallage parfait et sec de cette grande ville se mouilla d'une unique goutte. Une unique larme. Une unique soeur....

-C'est reparti.

Je poussai la porte d'une seconde épicerie. Expédiant cette comission, je saluai l'homme , acheta du poulet, une sucette pour le général, et repartis aussi vite que j'étais entré. Une bonne vieille sucette en sucre. Le truc qui a doublé de prix depuis dix ans... La montre à gousset bondit dans ma main, comme mue d'une volonté propre. 23H59. Il fallait se presser si je voulais avoir le temps de chasser cette nuit. Je fermai soigneusement les deux sacs, et partis en courant à travers la ville ensomeillée jusqu'à l'Institut. La mission était accomplie. Mais elle m'avait trop fait réfléchir.

-Foutue mission...
Revenir en haut Aller en bas
 
Courses Nocturnes (Mission C)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Autres :: Archives des messages-
Sauter vers: