Bleach-rpg

Un ancien forum RPG où seuls les anciens membres peuvent encore poster
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Herkal Lapaduza
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 27
Monde d'affectation : Aucun
Grade : Adjuchas
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
132/132  (132/132)
Energie spirituelle:
135/135  (135/135)
Experience utilisable:
0/168  (0/168)

MessageSujet: un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]   Jeu 3 Juil - 16:01

Intro Bankai (mission de rang B)

Le hollow regardait le contenu du sac, c'était bien des cailloux, presque aussi gros que son poing fermé. il fallait qu'il les pose en exa quoi ? Ca devait être une forme géométrique mais combien de coté en voilà une bonne question, il n'avait jamais aimé calculer de toute manière. Une minute, depuis quand il se rapellait ce genre de chose ? Et merde, en plus d'être aussi puissant qu'une âme supérieure maintenant il commençait à se souvenir de son humanité et puis quoi encore ?! Bon, il allait poser toute cette foutue caillasse et se serait marre. Dire qu'il avait espérer faire quelque chose qui lui permettrait peutêtre de recouvrer son énergie c'était plutôt mal parti.

*Comment j'ai fait pour en arriver là ?*

Il était sortit de la villa et comptait ses pas dans le sable, vu l'emplacement du QG il allait même devoir se retrouver à poser des pierres dans l'eau et 100mètres du rivages ça commence à faire profond. Il soupira et lacha un premier caillou... Qui attérit sur son pied nu, bien évidemment, il ferma les yeux sentant une veine palpiter contre sa tempe, ça y était il pétait son cable. Bon le prochain serait dans la flotte et toc ! Ca calmerait la douleur qui lui traversait les deux orteils qui s'étaient ramassés la caillasse.

Laissant le paquet pour éviter de couler, vu son état il en aurait été capable, il nagea jusqu'au bon endroit pour déposer l'agaçant objet. Il observa un instant le sable se soulever et passa sa main au travers en brouillant le nuage. Une forme transparut un instant... C'était un oiseau ? Il aurait eu une drole de tête quand même... Le hollow remonta à la surface et se dit que cette fois il voyait vraiment des trucs bisarres, il fallait qu'il trouve le moyen de rentrer en contact avec le Serpent, en même temps ça avait toujours été une impression diffuse jusqu'à ces dernières semaines, alors contacter une" part" de soi, merci la "part" de tarte.

NAONNNNN !! Voilà qu'il recommençait à se faire de l'humour vaseu à lui même ! Tout mais pas ça !!! Il ne le méritait pas. Se sentant passablement effondré et lamentable, maintenant trempé, reprit le sac d'une main lasse. Il en avait encore pas mal à placer. Il alla se trainer jusqu'aux abords de la petite forêt, continuant de semer à grands renforts de soupirs et de grondement diverse. Il se plaignait, mais auprès de qui ? Il n'y avait que lui de toute manière, pas un chat à frapper, absolument rien.

"crac"

En fait non.
Il lacha le caillou qu'il tenait dans la main, ça faisait toujours unde plus. Vu le poid du sac et la route qu'il avait fait il ne devait, très logiquement ne lui en rester qu'un à poser. Et il allait falloir le faire vite. Se redressant autant qu'il pouvait il scruta le sous bois et s'adressa à l'ombre qu'il percevait, maintenat qu'il faisait attention, assez nettement, d'un ton direct et énervé, ce qu'il était.

"Sort de ton trou, t'es pas assez discret pour faire de l'infiltration.
-..."

Super, un muet. Un shinigami sortit de sous un buisson, c'était une fin d'âme supérieure, presque soldat. Et en y réfléchissant bien, il devait à peine avoir son niveau au vu de ses capacités actuelles. Finalement il allait peutêtre devoir se battre... D'un côté c'était une perspective excitante, comme toujours, peutêtre encore plus parceque ça forcerait, du moins il l'espérait, son énergie à revenir, mais en même temps... Il sentait qu'il avait des chances de se faire tuer aussi et ça c'était flippant, voir frustrant. Lui qui d'ordinaire pouvait maintenant faire voler une âme sup du bout du doigt et pas de beaucoup plus un soldat régulier, voilà qu'il risquait d'être en difficulté avec un simple shinigami.

L'homme qui lui faisait dorénavant face, dégaina lentement son arme et se mit en position, toujours sans un mot. Il aurait au moins put avoir l'hamabilité de lui adresser la parole ce petit c**. Un peu de respect que diable ! De son côté le hollow se mit également en posture, il allait devoir être vigilant, il avai une bonne garde, sans faille, du coup difficile de lire les mouvements possi... L'envoyé de la Soul avait lançé son assaut, la pointe du sabre lui aurait transperçée le crâne par l'oeil gauche s'il n'avait pas eu de bon réflexe, il fit une roulade sur le côté et se redressa, le poing déjà crispé. L'autre s'était remit en position, toujours inébranlable, par contre il avait changé de posture. Prenant cette fois une position d'attente, sabre levé au dessus de sa tête...

"Tu oses me provoquer ? Me provoquer moi ?! Crois tu vraiment être assez rapide pour m'atteindre avant de te faire lacérer ? IMPETUEUX !!
-... Un léger tremblement du bras, il s'était raidit à son cri d'outrage.
-Pas si innaténiable que ça, hein ?!! Tu vas voir qui d'un simple shinigami de basse classe ou d'un hollow entrainé est le plus capable d'exécuter sa tache sans vaciller. Prépare toi !"

Herkal se prépara, fléchissant les genoux, le bout de ses mains touchant presque le sol. Il fallait qu'il soit complètement décontracté pour se genre d'attaque et même ainsi il savait que c'était presque de la folie. En effet, il n'avait pas la vitesse, actuellement, nécessaire pour tenter cela. Mais, la petite lueur qu'il avait crut sentir vaciller un instant au fond de son âme, si tant est qu'il en avait une, le confortait dans l'idée que ce n'était pas un risque totalement inutile.

Il inspira et se projetta en avant dans un silence qui paraissait surnaturel, son regard fixé à celui du shinigami, lui non plus ne détournerait pas les yeux quelques soit l'issu de cette passe d'arme. Lz hollow était arrivé à mi parcourt, environ deux longues foulées, quand il comprit réellement la nature de son adversaire. Un exécuteur voilà pourquoi il n'avait pas fait preuve d'une grande discrétion. Ca ne faisait pas partie de ses attributions... Il avait dissimulé sa force spirituelle. Cette révélation du ce lire dans l'éclat rougeatre de ses orbites, car l'autre eut enfin une légère expression, un rictus de supériorité quand il laissa son énergie éclater, alors que la lame argenté commençait sa course vers le bas. Il comptait trancher la tête du hollow à la basse de la jugulaire. Il s'était fait mené par le bout du nez....

Il rentra en collision avec le corps adverse, mainteant chargé de l'énergie d'un soldat endurcit. En même temps que ses lourdes griffes rentraient en contact avec le torse de l'homme, s'y enfonçant en partie, il sentit le contact de l'acier froid, tranchant, glaçé par la mort. Est ce qu'il s'était trompé à ce point là ? Le temps passait comme au ralenti, imperturbable mais qui lui laissait malgrè tout le temps de ressentir la lame qui pénétrait les chairs, sectionnant d'un souple mouvement les raccords de sa vie.

A l'instant où le sabre touchait enfin la carotide et que le battement du sang aux oreilles d'Herkal devenait assourdissant, comme un dernier cri de son corps face à la sentence inévitable, il se figea, forcant celui qui se croyait condamné à rouvrir les yeux et fixer le possesseur de l'arme. Ce n'était pas lui qui avait mit fin à son mouvement, c'était la peau du hollow. Elle avait changée de couleur, prenant une teinte violacée et il fut bien sûr que si il avait l'occasion de la toucher il l'aurait sentit écailleuse.

"AKSHAAAAARRRrrrrrrrrrr...."

Avant même que son sifflement rauque ne se soit terminé, il avait saisit, le bras du shinigami l'avait attiré à lui en se redressant et lui avait arraché d'un coup de crocs bien trop longs et courbes la jugulaire. Il était debout. Devant le corps se vidant de son sang, encore interdit, hoquetant, par le revirement de situation. Debout et renversant la tête vers l'arrière pour rugir toute sa violence à la face du ciel. Debout en signe de rebélion, en signe de retour. Debout en vainqueur pendant que le kekkai de Keigo prenait enfin forme autour du terrain....


Dernière édition par herkal lapaduza le Mer 30 Juil - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-rpg.keuf.net/index.htm
Herkal Lapaduza
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 27
Monde d'affectation : Aucun
Grade : Adjuchas
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
132/132  (132/132)
Energie spirituelle:
135/135  (135/135)
Experience utilisable:
0/168  (0/168)

MessageSujet: Re: un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]   Mer 30 Juil - 16:12

POST BANKAI

Il ne contrôlait plus rien, il s'entendait, voyait par ses yeux mais rien de plus. Ce n'était pas lui qui s'exclaffait ainsi et qui commençait à marcher avec un sourire victorieux sur le visage. Le hollow poussa un hurlement à l'intérieur de son esprit, il falait qu'il se reprenne, tout de suite. A peine chercha t il à se concentrer que son corps se stoppa, une grimaçe d'agaçement et de dégout sur ses traits et que son univers changea. Autour de lui, il y avait à présent du sable brulant à perte de vue, pourtant il se souvenait bien de son pseudo coma, l'époque où il avait finit par acquérir sa première transformation et s'était plutôt du genre liquide comme ambiance. Il leva la tête pour fixer le ciel, un soleil bleu y tronait. Décidément ça allait vraiment pas bien dans son cerveau...

"Que crois tu pouvoir faire contre un dieu ?"

Il se retourna vivement mais ne vit rien. Absolument rien. Fronçant les sourcils il regarda de nouveau dans la direction précédente et constata que le décor avait changé, à nouveau. Désormais une importante forêt, très fournie en lianes et branches feuillues l'entourait et un sifflement vibrait à ses oreilles. Ca, c'était bien la seule chose qui ne le surprenait pas totalement. Il se força à penser comme si il avait été dans une mission réelle et pas au prise avec une entité autre...

Le hollow se mit à marcher lentement, prenant garde où il posait ses pieds griffus, rien n'était sûr, bien que pour l'instant le terrain ne lui parut pas mouvant. Au final, ce n'était pas si compliqué que ça pas vrai ? Il devait trouver un serpent géant, qui devait être noir, à priori... Et le... Le quoi d'abord ? Le tuer ? L'intégrer à lui ? Comment il était censé faire ça de toute manière ?!!! Il s'arrêta brutalement, il fallait qu'il arrête de se prendre la tête de toute manière ça ne changerait rien tant qu'il n'aurait psa réussit à faire place nette dans son esprit.

Reprenant sa marche il commença à mieux observer la végétation qui l'entourait. Ca ne lui disait absolument rien, donc, même s'il se trouvait dans une projection d'un esprit autre, il n'avait pas dû pouvoir se rendre dans un endroit similaire dans la réalité, spirituelle ou physique. Il enjamba souplement une racine tordue un peu trop haute pour la marche normale en réfléchissant, qu'est ce qu'il savait vraiment sur.. Comment c'était il appelé déjà la dernière fois ? Un dieu ? Mais bien sûr, il fallait qu'en plus de se créer des soucis il les fasse mégalos. Malgrès tout, un dieu serpent c'est pas si courant que ça non ? Et un petit quelque chose au fond de sa mémoire le titillait, mais qu'elle mémoire ?

*C'est vraiment le bordel chez moi... Espéront qu'une fois cette affaire réglée j'y verrais plus clair, tsss.*

Une ombre passa sur sa gauche, disparaissant si vite qu'il n'eut pas le temps de se retourner pour l'identifier. Du moins ça avait semblé bipède, bonne ou mauvaise nouvelle ? Dans le fond il n'en savait absolument rien. Le hollow continua sa progression, plus lentement, mais surement, depuis quand il y avait encore d'autres personnes dans son maudit crâne ? Les âmes qu'il avait dévoré ? Bisarre, il l'aurait sentit plus tôt...
Une autre question, plus importante au final était qu'il ignorait complètement vers quoi il se dirigeait, si seulement il y avait des limites à cet espace. Il leva la tête grondant en voyant la masse des feuillus qui lui cachait maintenant le ciel bien que quelques éclats bleus lui indiquèrent qu'il ne devait pas être si loin que ça. Si il avait put voler...

Une minute...

Qu'est ce qu'il foutait au dessus de la fôret maintenant ?! Encore pire. Pourquoi il chutait comme une pierre ?!!! Certainement parcequ'en effet, IL NE S'AVAIT PAS VOLER !!! Et le sol qui se rapprochait, mourir dans son propre esprit s'était un peu c** quand même surtout si c'était en se scratchant lamentablement sur un sol racineux. Par contre il avait une belle vue, bien dégagée, pas qu'il s'en soucia vraiment pour l'instant, des chats un peu plus urgent à traiter, comme éviter de ressembler à un crèpe informe dans quoi... En seconde ou en minutes ? Allez minutes, soyons optimistes. N'empêche c'était assez intéressant de savoir que des pyramides à paliers avaient élus domiciles chez lui... Particulièrement quand les trois batiments en question fourmillaient de monde.

"Ok, plein Est. Maintenant..." regard vers le sol, qui est vraiment très proche, prit une inspiration " HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!"

SBADAM CRACK STONG CRAAAAAAACK..... SPOF !

Les branches, même si elles n'avaient pas du tout appréciées sa chute vertigineuse, avaient bien amortit le tout et il était juste un peu égratigné et endolori. Pour une fois il ne s'en sortait pas si mal...

"ITaiiii..... Je suis pas mort, miracle !!" il fit un petit bond de victoire avant de reprendre son sérieux.

Lapaduza ne comprenait toujours pas comment il avait fait son compte mais le plus important était qu'il s'était découvert un but. Atteindre les constructions, découvrir en quoi elles consistaient, pourquoi y'avait tant de pleuple dessus, au passage quel était ce peuple et par la même occasion. Retrouver le Serpent. Un petit quelque chose lui disait qu'il devait très certainement se trouver là bas lui aussi.

Cette certitude en poche, il se reprit, épousseta la terre poussièreuse qu'il avait sur lui et commença a progresser au pas de course, s'en prendre la peine d'esquiver les éléments du paysage, il avait prit le partie de tracer un sillon de destruction plutôt que de perdre du temps. Il se sentait un peu excité à l'idée qu'il allait enfin comprendre, anxieu aussi mais il faisait fit de ce sentiment qu'il trouvait, pour l'heure dénué de sens.

*Plein Est, plein Est.... C'est là bas qu'ils sont tous !*

Il parcourut ainsi ce qui lui parut un bon bout de chemin, ne s'arrêtant à nouveau que lorsqu'il commença à entendre un bruit continu, rythmé, battu. Des tambours ?!...

Une foule qui scande doucement, se balançant de gauche à droite d'un seul mouvement, continuellement. Ils sont tous vêtus d'une manière ancienne, ne porte presque rien, mais parés de couleurs vives. Ils sont massés au pied de la plus grande des trois pyramides et sur les marches des deux autres. Plus on remonte les centaines de marches du monument moins il y a de musiciens et... Elles sont rouges, de plus en plus rouges. C'est épais, visqueux, transportant une odeur qui prend à la gorge et donne mal au coeur. C'est du SANG ?!!!

Herkal se prit la tête à deux mains d'un coup. C'était quoi ça ?! Une vision de ce qu'y se trouve là bas ? Une allucination ? Il respira à fond pour calmer son rythme cardiaque qui s'était emballé d'un coup. Ca n'avait pas été spécialement traumatisant comme expérience alors pourquoi cette impression de danger exacerbé ? Il n'y avait absolument rien pour l'instant qui pouvait lui donner à penser que...

"YAAAAAAHHHHHH !!!
- ATTRAPEZ LE SACRIFICE !!!

- WHAT THE FUC* ?!!
- POUR NOTRE SEIGNEUR !!!"

Le hollow bondit pour éviter trois boeufs qui avaient jaillis hors des bois pour essayer de se saisir de lui. Il s'agrippa à une branche plus haute pour voir, enfin à quoi ressemblaient ses mystérieuses personnes, quelque chose dans leur voix lui avait paru familier mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Hélas, ils avaient déjà redisparut dans le sous bois. Mais au moins était il fixé sur une chose, ses préssentiments étaient très importants dans son esprit... Par contre, comment ça sacrifice ?

*Comme ceux que j'ai perpétré dernièrement ?... Mais qu'est ce que ça veut dire ?*

Il se déplaça quelques temps, par le chemin des arbres, avant de se décider à regagner la terre ferme. Il avait entraperçu à plusieurs reprises des sortes de groupes mais dont il n'arrivait toujours pas à identifer leur nature. Ca commençait d'ailleurs à le frustrer sérieusement et bien qu'il eut comprit que plus il s'approchait de la source plus ils étaient nombreux, il préférait se confronter directement à eux. Mettre fin à cette mascarade une bonne fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-rpg.keuf.net/index.htm
Herkal Lapaduza
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 27
Monde d'affectation : Aucun
Grade : Adjuchas
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
132/132  (132/132)
Energie spirituelle:
135/135  (135/135)
Experience utilisable:
0/168  (0/168)

MessageSujet: Re: un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]   Mer 30 Juil - 18:03

Il n'eut pas à attendre longtemps, à peine avait il parcourut une centaines de mètres qu'il entendit un bruissement suivit dans l'instant par une foule de personnes hurlant à pleins poumons. Ils étaient particulièrement nombreux en fait. Et il n'était pas vraiment sûr d'avoir ses pouvoirs normaux dans cet "univers". Il se mit en posture de combat et envoya voler le premier sans même le regarder, se retournant dans son élan pour atteindre le suivant.

Il se figea d'un coup. Voilà ce qu'il trouvait si familier, même dans leur manière d'attaquer ou dans leur voix. C'était lui. Des centaines de lui même. Sauf qu'ils avaient la peau totalement violette, des yeux dorés, les cheveux rouges de sang et qu'aucun ne portaient plus que le stric minimum antique. En bref, il y avait malgrès tout un différence entre ses êtres et l'original.

Il esquiva une double attaque et riposta, en tout cas s'il n'avait aucune puissance spirituelle, ses attaquants non plus. tout allait se jouer sur la maitrise de chacun. Mais Herkal du bientôt se faire à l'idée qu'ils avaient exactement les mêmes connaissances que lui et... Ils étaient beaucoup plus nombreux. Malgrès toute son agilité et la précision de ses coups, il en revenait toujours, plus, plus plus... Il se battit avec ardeur pendant une bonne demi-heure avant de se faire engloutir sous la masse hurlante et jubilante de fanatiques.

Le hollow ne refit surface que parcequ'il n'appréciait pas d'être trimballé comme un sac à patate, même si c'était un autre herkal qui en était la cause. Il envoya un grand coup de pied dans le nez de son double le plus proche et ses deux poings, tient ils étaient liés ensemble, finalement daccord, les lianes s'étaient pas uniquement pour se prendre les pieds dedans, dans l'estomac d'un autre avant de se refaire décoller du sol par trois autres. Ces derniers se mirent en tête de le trimballer à bout de bras et sa dignité en prit un coup terrible. Il se débattit comme un malade et réussit à leur faire comprendre qu'il préférait encore marcher.

*Le pire c'est que ça me rapelle quelque chose mais je sais pas quoi....*

Un corps sur lequel dansent des symboles tracés dans le sang, le visage en est au trois quart recouvert. De longues plumes sont fichées dans la chevlure et bruissent au rythme des psalmodies et des chants incantatoires. Il gravit les marches de ses pieds nus, des anneaux d'or battent à ses chevilles, bientôt aussi rouge que le liquide qui bat dans es veines.

Il atteint le sommet.

L'autel d'ambre noir et d'or a la forme rapelle la forme des arcs serpentins, il sent qu'on l'y dépose, il ne peut lutter, tout devient flou, puis il y a cette lame qui étincelle aus oleil et ce plateau.. Ce plateau rayonnant sur lequel repose tant de coeurs déjà...

Ceux qu'il va rejoindre.


Lapaduza manque de s'écrouler sous le choc de cette vision, ça lui avait parut si réel... Si vrai. Pour cette fois il ne gronda même pas quand ses homologues le soutinrent pendant le petit temps qu'il lui fallut pour se reprendre. Mais à peine recommençait il à être en état pour taper sur ses "escorteurs" qu'une vue impressionnante lui coupa littéralement le souffle.

Elles étaient là, ces fameuses pyramides et de près elles étaient véritablement immenses et noire de cette même foule qu'il avait "vu" il y avait peu, scandante, hurlante, battante, prosternée, dans cette direction unique, qui, du sol, ne semble pas être moins que l'astre solaire lui même, inateignable, sublime, scintillant de mille feux dorés... Maintenant, ça lui revenait, il avat vu tout cela pendant sa Vie, dans des documentaires et des livres. Peut être le lien entre sa vie spirituelle et l'ancienne était il plus étroit qu'il avait bien voulu le croire. Peut être....

"...Comment je vais me sortir de ce guépier ?"

Il fallait qu'il réfléchisse, vite et bien, ce qui est relativement difficile quand il y a un nombre qui pour le coup lui paraissait trop grand pour être calmemant analysé de mecs en train de faire un boucan continu. Bon, si ce qu'il craignait s'avérait juste, c'est qu'il allait finir en haut de cette pyramide. Donc si on s'arrêtait un instant sur le problème, c'était le Serpent la clée de toute l'affaire et si ses quelques lambeaux de mémoire humaine étaient fondés alors il devait se trouver.... Au sommet lui aussi.

*Ca va être simple je le sent bien. Et les autres, émanations spirituelles débiles !! C'est moi votre... Leur quoi d'abord ? Chef, créateur ? Raaahhhh, c'est d'un compliqué !!*

Le temps de sa petite réflexion, pas très aboutie d'ailleurs, avait suffit aux autres pour qu'ils se remettent en tête de le trainer ailleurs. Un coup de tête bien sentit à l'un d'entre eux les convainc qu'il pouvait se débrouiller. Il posa le pied sur la première marche et grimaça en voyant l'épaisseur de la croute de asng qui avait coulé au fil des siècles sur celles si, il devait bien y en avoir une dizaine de centimètres et il n'était qu'à la base de la chose.

Ha ? Il y avait autre chose, depuis quand ses fringues avaient ils changé ? Maintenant au moins il comprenait l'intérêt des drappés qui chutent jusqu'aux chevilles, c'est classe, pas trop gênant, par contre il fut content de constater que lui portait une sorte de short moulant en dessous, violet lui aussi. Il se sentait un peu moins nu d'un coup. Il se remit à avancer en sentant une certaine tension derrière lui, apparement cettte nouvelle génération d'Aztèques s'impatientaient... Au début, il se sentait vaguement écoeuré de piétiner dans du sang séché, les deux anneaux d'or cognant ses chevilles à chaque pas, mais il constata qu'on s'y faisait assez rapidement au final et puis, il y avait aussi un sentiment angoissant, de dénouemant qui allait se jouer et dont il n'était pas certain mais alors pas du tout certain de la finalité.

La montée prit pratiquement une bonne demi heure, comme quoi, on avait le temps de se voir mourir... Sympathique. Il y avait autre chose qui le titillait de plus en plus. La dernière fois qu'il avait eu roit au point de vue extérieur, il n'avait pas plus le contrôle, est ce que depuis qu'il était "ici", ce reptile avait eu le temps de se déplacer ou pire d'agir ? En même temps si c'était lui qui avait du créer tout cela, ça l'avait certainement trop occupé pour qu'il puisse bouger avec son corps.

Ses cheveux par intermitence. La forêt autour du nouveau manoir, il n'avait bougé. Son corps traçait des arcs et des formes dans l'air. C'était une dfanse silencieuse, uniquement accompagné par le sifflement continu et modulé qui sortait d'entre ses lèvres, accentué par les longs crochets qui avait poussés entre temps.

L'éclat doré de ses yeux venait rencontré celui du soleil, désormais haut dans le ciel. Tout était commençé. Bientôt achevé. La dernière pièce de son être allait se mettre en place. Sa renaissance serait totale. L'avatar avait très bien joué son rôle. Il était temps pour lui de disparaitre.


...Ok. C'était super agréable de s'entendre penser qu'on allait devoir disparaitre. Mais tout finissait par se mettre en place et les dizaines d'informations qu'il lui revenaient par si petite dose qu'il les sentait à peine, lui permettait de mettre les choses bout à bout. Il restait à peine une dizaine de marches, il fallait qu'il trouve la solution à présent. Si il se trouvait dans les méandres d'une copie de l'époque aztèque, il devait y avoir un sacrifice pour le dieu tutélaire du peuple, dont le nom lui échappait encore... Par contre, avatar, et les sacrifices qu'il avait fait dans la réalité, qu'est ce que cela signifiait ? Voyons, avatar, incarnation partielle d'une divinité dans le monde des mortels.

En clair, il avait transporté l'essence de ce dieu ? Et les sacrifices... ils avaient servit... Servit à redonner le potentiel d'énergie vital au dieu pour qu'il puisse se rematérialisé ! C'était bien sûr ! D'où le rituel dans son esprit et ce qui se passait à l'extérieur, les deux ponts devaient être reliés pour qu'il puisse prendre totalement forme dans le monde terrestre. Mais bon sang comment s'appelait il déjà ce dieu ?!! Un serpent... Un reptile divin... Herkal releva la tête en atteignant le palié qui servait de toit à la plateforme pyramidale et son regard croisa celui, reptilien, doré et luisant de pouvoir du dieu.

"...Quetzalcoatl..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-rpg.keuf.net/index.htm
Herkal Lapaduza
membre de la flamme noire
membre de la flamme noire
avatar

Nombre de messages : 485
Age : 27
Monde d'affectation : Aucun
Grade : Adjuchas
Division : la flamme noire
Date d'inscription : 05/02/2007

Feuille de personnage
Point de vie:
132/132  (132/132)
Energie spirituelle:
135/135  (135/135)
Experience utilisable:
0/168  (0/168)

MessageSujet: Re: un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]   Jeu 31 Juil - 12:06

"Bien, bien... Tu te rapelles du nom de ton dieu à présent."

Le gigantesque corps sinueux se déroula en partie, sortant de l'immense pièce où il se reposait jusque là, la lumière se réflétant sur l'or et le cuivré de ses écailles, le parant de mille feux. Au premier abord, Herkal ne réalisa pas à quel point il était grand c'est seulement quand la créature se redressa qu'il comprit que son problème était bien plus épineux qu'il ne l'avait pensé. Il entraperçu un éclat plus bleuté, du moins qui changeait de couleur, ça rapellait des ailes de cristal... Il y en avait à plusieurs point le long du cgrand corps, pour l'heure elles étaient repliées et presque invisbles. Il pouvait vraiment s'en servir ?

C'était impressionnant comme spectacle, surtout de le voir si immaculé au milieu de toute cette mort. Il lui revint en mémoire une représentation ancienne qu'il avait vu, "mort et rennaissance" était son intitulé, ne représentation d'un cycle immuable dont le serpent à plumes était l'incarnation... Sauf que lui il avait aucune d'en faire déjà partie et encore moins pour donner sa place à une partie obscure, du moins plus qu'il ne l'était lui même, de son esprit.

"Tu crois vraiment que tu vas pouvoir me prendre mon corps ? Tu n'es qu'un élément de ma puissance !
- Tstststststststsss. Amusant, tu ne sembles pas avoir prit conscience que la situation s'est inversée depuis peu.
-Amenez le sacrifice !"

Et voilà qu'ils s'y remettaient ceux là ! A croire qu'il n'avait pas conscience du dialogue qui avait lieu... Une petite seconde, il ne s'en rendait pas compte. Raaahhh !! Qu'il est dur de se concentrer quand vous êtes en train de lutter pour éviter de finir sur un autel sacrificiel... Sans succès d'ailleurs. La vision qu'il avait eu se répêtait maintenant, sauf que désormais il se trouvait réellement dans la position du sacrifié et que rien ne semblait pouvoir lui permettre de s'échapper et encore moins d'attaquer son impressionant homologue.

Les pas dansés apporte le prêtre jusqu'à la pierre. Le silence se fait alors qu'il termine sa psalmodie. Le couteau rituel est posé en équilibre sur un roche polie sur laquelle repose également le plateau d'or fin. Il ondule, montre son respect envers la divinité. S'agenouille devant l'entrée noire de la chambre mortelle de celle ci et se saisit de l'arme sacrificielle. Il s'avance vers le corps tendu. Le silence est totale.

La cérémonie va commencer.


Il n'aimait pas ça, mais alors pas du tout. Il n'avait aucune envie de mourir bon sang ! Il devait bien y avoir un moyen de retourner cette situation en sa faveur ?! Il était dans son esprit quand même !! Si il voulait faire quelque chose il devrait au moins pouvoir y arriver, ce serait la moindre des politesses non ? D'ailleurs il avait voulu voir le ciel et il s'était retrouvé dedans pas vrai ?... Tient, c'était vrai ça, comme les autres qui l'avaient laissé marcher tranquille quand il en avait vraiment marre. Etrange...

Les mouvements d'une infinie souplesse, le montre comme faisant corps avec la nature. Les marques sur le corps battent d'une nouvelle pulsation, celle du renouveau, elles se muent le long du corps alors que le rythme s'accélère. La cadence devient de plus en plus errathique, spasmodique. Le moment est venu.

La cérémonie va s'achever.


Le couteau s'abatit, alors que Quetzalcoatl riaitt de plus en plus fort en le contemplant, impuissant et à sa merci. Il allait pas se faire tuer par une miette de lui même quand même ?! C'est là que le déclic se fit. La lame se ficha en plein milieu du torse quand il comprit ce qu'il devait faire. Il voulait se libérer. Le lien cèda et il se redressa, attrapant son double interdit d'une main et de l'autre le couteau. Il n'existait pas et lui n'était qu'une part de sa propre force.

"Je viens de comprendre. Et je vais faire avec toi comme avec lui.
- Pauvre fou, tu n'as pas idée à qui tu comptes t'attaquer."

L'immense créature décolla du sol alors que le hollow se remettait debout. Il du bondir pour éviter une attaque qui détrusit pratiquement toute la surface du palié. Oui, il y avait quand même une différence de puissance certaine, il fallait qu'il trouve un moyen de... Son regard descendit vers la foule maintenant immobile, mais cétait bien sûr !!
Prenant son élan Herkal sauta de la plateforme qui s'écroulait maintenant et dévala les marches quatre à quatre, effleurant du bout des griffes chacun de ses "semblables" qui passait à sa portée.

*Voilà !! Quand je les aurais tous récupérer, je serais redevenu aussi puissant qu'avant !! YOUHOUUUUUUU !!!*

A chaque corps qui disparaissait c'était un peu plus de son agilité, de son endurance, de sa vitesse qui lui revenait. Mais l'ombre qui volait au dessus de la cité en projettant des dizaines d'éclairs qu'il fallait esquiver. Et plus les secondes passaient plus l'Adjuchas se demandait ce qu'était réellement le Serpent. Car si tous ses pouvoirs devaient luire venir avec ses doubles, alors quel pouvoir était il ? Une longue zébrure dorée le frappa au niveau de l'épaule et il eut sa réponse. Quelque chose de plus grand, quelque chose qu'il cherchait depuis longtemps. Très longtemps.

Le corps se tordit.
Un long rugissement en jaillissant alors qu'il s'écroulait au sol. Se transformant de plus en plus. La bouche s'ouvrit largement sur de longs crochets qui se créaient leur place au travers des gencives. Le bas du corps devenait sinueux, uni. Et il grandissait. S'allongait, devenait autre.


Compris, à chaque fois que Quetzalcoatl prendrait l'avantage, il gagnerait sur le contrôle du corps. Ca allait être de la tarte tient ! En plus il ne pourrait certainement jamais avoir le temps d'atteindre chacun de ses clones avant que son adversaire ne le pulvérise, malgrès le fait qu'il pensait aussi fort qu'il pouvait qu'il ne voulait pas mourir de sa main. Il devait trouver une technique plus rapide que ça. Beaucoup plus efficace !

"Autant tenter le tout pour le tout. VENEZ TOUS JUSQU'A MOI !!!"

Il avit esquivé une nouvelle vague d'énergie et se retrouvait dans le centre relatif qu'encadrait les trois pyramides. Si il y avait bien un emplacement que toutes les pièces de ce puzzle pourraient atteindre c'était celui ci. D'ailleurs d'un seul mouvement ils optempérent tous, le tout était que même s'il retrouvait enfin son véritable potentiel, il n'en avait pas encore finit avec la cause de son problème.

"Maintenant, ça se joue entre toi et moi."

Il bondit, passant d'un pan à un autre des grands murs de pierres blanches et nacrées pour atteindre une hauteur plus proche de celle à laquelle planait son dernier homolgue. Le hollow sentait que son vrai corps avait rpesque achevé de prendre la forme de la créature divine et il s'entraperçevait par intermittence son long corps dorés et cuivrés au travers de la cime des arbres. Tout devait s'achever maintenant.

Une première trainée l'atteint et le renvoya quelques mètres plus bas, se redressant dans l'élan il réussit à s'élever assez haut pour attraper le corps du Serpent. Il se sentait minuscule sur celui ci. Surtout que l'imposante créature se moquait de se blesser en cherchant à le toucher, ses blessures guérissant presque aussitôt. C'est beau l'immortalité. Et le membre de la flamme noire avait beau penser aussi fort qu'il pouvait à l'incorporer en lui rien n'y faisait.

Un brusque virement manqua de le jeter par dessus bord et il se ratrappa de justesse aux écailles du monstre. C'est là qu'il vit, au travers de la transparence d'ailes crystalines toutes proches, celles ci d'ailleurs ne battaient pas, elles étaient simplement déployées et cela suffisait à la stabilité du dieu. C'était la tête qu'il devait atteindre, évidemment, comment n'y avait il pas pensé plus tôt ? peutêtre parcequ'il avait manqué de se faire tuer ou du moins salement amoché ses dernières minutes un paquet de fois.

Il courut le long du corps sinieux, esquivant, feintant pour échapper aux rayons et aux mouvements furieux de celui ci. Une brusque torsion de l'animal lui permit de gagner quelques mètres d'un coup en le faisant tomber sur une partie plus avançée. Mais il était si grand, à croire qu'il n'avait pas de limite. Cette pseudo crainte resta quelques instants, jusqu'à ce que la majesteuse nuque doré n'apparaisse à ses yeux.

"J'ai GAGNE !!!"

Il se jeta sur la tête et une intense lumière apparut, englobant tout l'espace autour d'eux, autour de lui et de sa partie manquante. A l'extérieur, le serpent se convulsait, hurlait sa rage et sa colère impuissante. Et plus son esprit regagnait la terre, plus ce cri devenait celui de victoire du hollow qui reprenait forme sur l'herbe brulée par l'émanation de la forêt.

Celle ci, silencieuse où pas un animal n'osait frémir. Comme si le temps s'était suspendu un instant. Attendant, patientant pour voir qui avait été vainqueur. Observant ce corps inanimé, replié sur lui même.

Un frisson le parcourut et le silence ce fit terrible prit dans cette attente.

Un oeil s'ouvrit, puis l'autre. Ils étaient tous les deux cuivrés.

Herkal sourit en se relevant et regarda le soleil.

Aujourd'hui il faisait beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obscure-rpg.keuf.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
un petit caillou, deux petits cailloux... [rang B + Bankai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petits cailloux d'amour
» Le plan des trois petits cailloux. [PW - Dogma - Dagan]
» Un petit Mog, deux petits Mogs...
» Un petit indien, deux petits indiens ....dix petits indiens et KO !
» Le petit Poucet - Un..deux..trois petits cailloux... Mais où est passé ma maison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach-rpg :: Monde des Humains :: Les alentours du QG-
Sauter vers: